Aller au contenu principal

Le plan de soutien du gouvernement et des banques aux entreprises

Suite à l’appel du Roi pour renforcer l’appui aux petites entreprises et aux porteurs de projets, le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri et le président du GPBM, Othman Benjelloun, ont présenté hier au souverain les grandes lignes du programme intégré d’appui et de financement aux entreprises. « Le programme contribuera chaque année à la création d’environ 27 000 nouveaux postes d’emplois et à l’accompagnement de 13 500 entreprises supplémentaires », a estimé le ministre des Finances. Pour atteindre les objectifs, un fonds de 6 milliards de DH sur trois ans a été mis en place.

Par J.R.Y, Publié le 28/01/2020 à 12:14, mis à jour le 28/01/2020 à 12:49
Teaser Media
Mohammed VI

La réponse des autorités monétaires et des banques à l’interpellation royale en octobre dernier a été présentée hier au souverain par le ministre des Finances, le wali de Bank Al-Maghrib et le président du GPBM.

Création d’emplois et accompagnement d’entreprises

Suite à l’appel du Roi pour renforcer l’appui aux petites entreprises et aux porteurs de projets, le gouvernement, en concertation avec le secteur bancaire, avait convenu de mettre en place un fonds de 6 milliards de DH qui sera financé à parts égales sur trois ans par le budget de l’État et les banques. Tout le monde va davantage s’impliquer dans l’accompagnement de ces structures, notamment en termes de simplification des procédures et de facilitation des conditions d’octroi de garanties en éliminant les garanties personnelles et de réduction des coûts de crédits, relèvent l’Économiste et Ecoactu en s’appuyant sur le discours du ministre des Finances. Selon ce dernier, « le programme contribuera chaque année à la création d’environ 27 000 nouveaux postes d’emplois et à l’accompagnement de 13 500 entreprises supplémentaires ».

L’engagement des Banques

Les banques, représentées par le président du GPBM, se sont également engagées devant le souverain. « Les banques prennent l’engagement que les produits offerts aux jeunes entrepreneurs seront simples d’accès et d’utilisation, grâce à des procédures allégées de constitution et de garantie, bénéficiant d’une gratuité, au départ, des frais de constitution des dossiers ainsi que de faibles taux d’intérêt, grâce à un taux de refinancement privilégié consenti aux banques par Bank-Al Maghrib », a promis Othman Benjelloun. Elles pourront se refinancer auprès de la Banque centrale à un taux préférentiel de 1,25 % soit 1 point en dessous du taux directeur (2,25 %) pour leurs opérations dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement aux entreprises. Les délais d’instruction des dossiers dans le cadre du programme seront également réduits.

Après la présentation des grandes lignes du programme au souverain, les banques devront communiquer là-dessus pour permettre aux cibles d’avoir toutes les informations requises. L’opérationnalisation du programme sur le terrain est vivement attendue. Des rapports périodiques seront transmis au roi pour le suivi de la mise en œuvre de ce programme.

AIVAM : 107.383 ventes de voitures neuves à fin juillet

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ses statistiques mensuelles. Ces derniers ont révélé que durant les sept premiers mois de cette année, les ven...

Croissance économique : les prévisions du FMI pour le Maroc et le monde

Selon le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale (PEM) du Fonds monétaire internatio...

Marché du travail : légère hausse du taux de chômage au Maroc

Dans sa récente note portant sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a révélé que le taux de chômage a connu une légère hausse pendant cett...

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...