Aller au contenu principal

L’Allemagne s’engage à soutenir la formation professionnelle au Maroc

Par Khansaa Bahra, Publié le 28/01/2020 à 10:17, mis à jour le 28/01/2020 à 12:13
Teaser Media
la formation professionnelle

Ce lundi 27 janvier, la Chambre de Commerce, d’industrie et de services de la région de Rabat-Salé-Kénitra a signé une convention de coopération avec les Centres de formation professionnelle des associations patronales de la Bavière (BFZ). Selon la MAP, la cérémonie de signature de ce partenariat a eu lieu en marge d’un atelier de planification du programme de partenariat Orientation, Formation et Emploi (OFE), financé par le ministère allemand du Développement et de la coopération économique. Initié par le BFZ, cet atelier vise à soutenir trois écoles et instituts marocains de formation professionnelle.

Afin d’améliorer les conditions socio-économiques des Marocains, le gouvernement marocain a choisi la formation professionnelle comme l’un de ses principaux champs d’action. En effet, le 20 août 2019, dans son discours à l’occasion du 66e anniversaire de la révolution du roi et du peuple, le souverain avait souligné l’importance du rôle de la formation professionnelle dans la qualification des jeunes, notamment en milieu rural et dans les zones périurbaines. «La promotion de la formation professionnelle est désormais une nécessité impérieuse, non seulement pour créer de nouveaux emplois, mais aussi pour mettre le Maroc en capacité de relever les défis de la compétitivité économique, d’être en phase avec les nouvelles évolutions mondiales survenues dans divers domaines», avait déclaré le roi. Le ministre de l’Éducation, Said Amzazi, a fait écho de cette affirmation, en précisant que la formation professionnelle est un «outil efficace» pour intégrer les jeunes dans un marché mondialement compétitif et encourager les Marocains à créer leurs propres entreprises.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...