Aller au contenu principal

Espace maritime, Sahara, Libye… Arancha Gonzalez Laya dit tout

En visite au Maroc, la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a eu un entretien avec son homologue marocain, Nasser Bourita. Gonzalez Laya a affirmé que le royaume avait le droit de délimiter son espace maritime dans le respect des dispositions de la convention des Nations Unies. Une déclaration qui vient mettre fin à toute rumeur sur un « agacement » espagnol vis-à-vis de cette démarche marocaine.

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/01/2020, mis à jour le 27/01/2020
Teaser Media
Nasser Bourita

La première visite d’Arnacha Gonzalez Laya hors Espagne aura été riche en enseignements. Lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de sa rencontre avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, la ministre a déclaré que le Maroc est dans son droit en ce qui concerne la délimitation de son espace maritime, rapporte le quotidien le Matin ce lundi 27 janvier. «Le Maroc a exercé son droit en entamant un processus juridique destiné à délimiter son espace maritime», a précisé la ministre espagnole.

Bourita a confirmé pour sa part les propos de son invitée en rappelant que l’Espagne « avait pris les mêmes mesures en 2010, y compris pour la région des iles Canaries, sans demander la permission du Maroc, de même que le Royaume n’a pas demandé de permission. Et cela s’inscrit dans leur droit ». Il a indiqué par la même occasion que le Maroc «rejette le fait que les autres lui imposent leur volonté, et s’abstient d’imposer la sienne aux autres».

Durant cet entretien, les deux parties ont évoqué plusieurs sujets importants, notamment celui du Sahara. Gonzalez Layas a affirmé que la position de son pays est « claire, précise et ferme » par rapport à ce sujet. Elle a souligné que Madrid défend la centralité des Nations unies dans la recherche d’une solution à ce différend et que la position de l’Espagne « n’est pas tributaire des changements de gouvernements ou de coalitions ».

Concernant la coalition internationale sur la crise libyenne, la ministre espagnole des Affaires étrangères estime que la situation en Libye nécessite la contribution de plusieurs acteurs, dont le Maroc qui est un « pays important dans la région et capable d’apporter des solutions afin de mettre fin aux hostilités », rapporte Le Desk. Selon la même source, González Laya a déclaré que « l’Espagne et le Maroc peuvent mettre à la disposition de la Libye leur grande expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la migration clandestine ».

Rappelons que le lendemain de sa rencontre avec Bourita, la ministre des Affaires étrangères espagnole a rendu visite au président des îles Canaries, Ángel Víctor Torres. Elle a présenté le compte rendu de ses rencontres avec Bourita et le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, puis appelé son interlocuteur à garder son «calme» face à la situation actuelle.

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...

Nouvelle interview de Abdelmadjid Tebboune et nouvelle attaque contre le Maroc

Dans une interview accordée à Al Jazeera, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que son pays n’a aucun problème avec le Maroc, mais «c’est le Maroc qui a un problème avec [nous]». Inter...