Aller au contenu principal

Inflation : Un plus bas historique en 2019

Au terme de l’année 2019, l’indice des prix à la consommation (IPC) annuel moyen n’a progressé que de 0,2 %. Un plus bas historique depuis plusieurs décennies !

Par J.R.Y, Publié le 23/01/2020, mis à jour le 24/01/2020
Teaser Media
indice des prix à la consommation (IPC)

Ce trend baissier de fond qui perdure, interpelle davatange si on l’associe à une croissance molle, attendue à 2,6% en 2019. Une situation qui reflète clairement la persistance du ralentissement économique que vit le Maroc. Dans ce sillage, Ecoactu estime que cette tendance baissière de l’inflation serait en contradiction avec la réalité économique marquée par une détérioration du pouvoir d’achat. Or, la baisse du pouvoir d’achat résulte de la hausse des prix, se traduisant normalement par l’inflation. Cette dernière mesure l’augmentation des biens et services et donc du coût de la vie. Cette décorrélation entre l’inflation et le pouvoir d’achat suscite des interrogations...

Par ailleurs, lors de son dernier conseil en décembre dernier, Bank Al-Maghrib n’a pas jugé utile de réduire le taux directeur pour relancer la machine, estimant qu’il ne s’agit pas d’un problème général d’accès aux ressources financières.

Selon Médias24, le ralentissement reflète les difficultés de plusieurs entreprises de divers secteurs d’activité, la perte de confiance des opérateurs, la faible productivité de l’investissement publique, les multiples entraves (notamment administratives) à l’investissement privé. Ainsi qu’une absence de stratégies volontaristes et concrètes pour certains secteurs traditionnels, mais surtout l’essoufflement du modèle économique actuel et le manque de visibilité qui nécessite la fixation d’un nouveau cap et la mobilisation de tous les acteurs pour l’atteindre.

En tout cas, l’évolution de l’IPC à fin 2019 tient compte d’une hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,9 % et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,5 %. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une stagnation pour le «Transport» à une hausse de 3,1% pour «l’Enseignement». Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse annuelle de 1% au cours de l’année 2019 par rapport à l’année 2018.

Par ville, les hausses les plus importantes de l’IPC annuel ont été enregistrées à Fès avec 1,2%, à Settat avec 1%, à Casablanca avec 0,7%, à Guelmim avec 0,6%, à Meknès, Laâyoune, Beni-Mellal et Al-Hoceima avec 0,5% et à Dakhla et Safi avec 0,4%. En revanche, une baisse a été enregistrée à Oujda avec 0,3%.

Rappelons par ailleurs que le conseil de gouvernement, réuni en ce début de mois de janvier, a adopté le projet de décret n°2.19.1083 fixant les éléments constituants l’IPC. Le texte prévoit la création d’un IPC qui fixe 2017 comme année de base et qui sera publié par le HCP conformément aux normes spéciales de diffusion des données (NSDD) adoptées par le FMI. Le nouvel IPC comprendra un panier actualisé, une méthodologie améliorée et une couverture géographique élargie passant de 17 à 18 villes, avec l’ajout de la ville d’Errachidia.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...