Aller au contenu principal

Venezuela : Pourquoi Maduro n'a pas encore arrêté Guaido ?

Par H.L.B, Publié le 03/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le dernier appel à un soulèvement politique lancé par le leader de l'opposition Juan Guaido a conduit les experts en politique internationale à se demander pourquoi le chef de l'Assemblée nationale n'a pas encore été arrêté.

 

"Dans un autre moment de la vie d'Hugo Chavez et de Nicolas Maduro, un leader de l'opposition qui possède ces caractéristiques aurait été emprisonné, mort ou exilé", a déclaré à Euronews Carlos Malamud, chercheur à l'Institut Royal Elcano.

 

Malamud a indiqué que d'autres personnalités de l'opposition, telles que Henrique Capriles, Fredy Guevara et Leopoldo Lopez, ont été arrêtées presque instantanément pour empêcher tout tiraillement politique.

 

Selon l'analyste politique, Maduro a eu plusieurs occasions d'arrêter Guaido, comme lorsqu'il s'est proclamé président intérimaire du Venezuela ou lorsqu'il a défié les ordres de ne pas quitter le pays.

 

En effet, quelques jours après son accession à la présidence de l'Assemblée nationale, il a été arrêté sur une autoroute près de Caracas, mais relâché quelques heures plus tard.

 

Pour Malamud, le fait que le Guaido continue d'être libre se justifie par deux raisons : la pression interne et externe et la dépendance de Maduro vis-à-vis de l'appui de l'armée.

 

"Il est évident que l'emprisonnement de Guaido aggraverait sérieusement la situation, les positions des parties et le soutien international deviendraient plus complexes. Les marges de négociation seraient également considérablement réduites. Cela pourrait évidemment conduire à une situation plus imprévisible et moins contrôlable", a-t-il dit.

 

C'est peut-être la seule raison pour laquelle Guaido est encore libre après une journée comme le 30 avril. Cela expliquerait aussi pourquoi Maduro a mis tant de temps à répondre et l'a fait via Twitter.

L'UE impactée par les retards de livraison des vaccins

Le laboratoire américain Pfizer a confirmé vendredi que ses livraisons de vaccins allaient ralentir fin janvier-début février, le temps de faire des modifications dans le processus de production et ai...

Le comité d’urgence de l’OMS débat des variants de la Covid-19

Ce jeudi 14 janvier, le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est réuni pour discuter des nouveaux variants du coronavirus, notamment les variants britannique et sud-africain...

Investiture de Joe Biden : Airbnb annule les réservations à Washington

Airbnb a annoncé ce mercredi 13 janvier l’annulation et le blocage des réservations de location de logements de particuliers à Washington pendant la semaine de l’investiture du futur préside...

Le Roi adresse un message au président portugais, atteint de la Covid-19

Ce mercredi 13 janvier, le roi Mohammed VI a adressé un message à Marcelo Rebelo de Sousa, le président portugais. Ce dernier a été testé positif à la Covid-19. Dans cette correspondance, le Souverain...

Donald Trump frappé par un deuxième impeachment, une première historique

Ce mercredi 13 janvier, le Congrès américain a voté l’acte d’accusation du président sortant Donald Trump pour "incitation à l’insurrection" lors de l’assaut du Capitole du 6 janvier. Ainsi, le seuil ...

USA : première exécution d’une détenue depuis près de 70 ans

La Cour suprême des États-Unis a donné son feu vert au ministère de la Justice pour procéder à la première exécution de la peine capitale dans le pays depuis près de sept décennies. Cette décision a p...