Aller au contenu principal

Sahara : la Bolivie retire sa reconnaissance de la RASD

Par Khansaa Bahra, Publié le 21/01/2020 à 11:56, mis à jour le 21/01/2020 à 12:30
Teaser Media

Ce lundi 20 janvier, le ministère des Relations extérieures de la Bolivie a annoncé que le pays a décidé de retirer sa reconnaissance et de « rompre tous ses liens » avec de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). « Sur la base des explications fournies par le Royaume du Maroc, l’État plurinational de Bolivie adopte la neutralité constructive [à l’égard du conflit du Sahara] et s’engage à soutenir les efforts des Nations Unies et de la communauté internationale afin que les parties puissent parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux principes et objectifs de la Charte des Nations Unies. En ce sens, l’État plurinational de Bolivie a décidé de suspendre ses liens actuels avec la République arabe du Sahara démocratique (RASD) », indique le communiqué. « La Bolivie est déterminée à construire une relation renouvelée avec le Maroc, basée sur le respect mutuel de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale et la non-ingérence dans les affaires internes des deux pays », souligne la même source.

Notons que la Bolivie et le Polisario ont maintenu des relations diplomatiques depuis 1982. Depuis l’élection de 2006 de l’ancien président Evo Morales, le pays a accru son soutien diplomatique à la RASD. Toutefois, avec la démission et la fuite de Morales, le gouvernement par intérim, dirigé par la sénatrice conservatrice Jeanine Añez, semble vouloir rompre avec la politique diplomatique de l’ex-président.

Cette décision intervient au milieu des efforts diplomatiques consentis par le royaume pour convaincre de nombreux gouvernements en Afrique et en Amérique latine de retirer leur soutien à la république autoproclamée du Polisario. En présentant un rapport de ses activités au titre de l’année 2019, le ministère des Affaires étrangères a souligné qu’en 2019, la diplomatie marocaine a réussi à obtenir « des résultats très importants », des « progrès diplomatiques notables » et des « réalisations historiques » relatives à la « question du Sahara ».

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...