Aller au contenu principal

Délais de paiement : les détails du deal CGEM-Inforisk

La CGEM a signé lundi une convention de partenariat avec Inforisk Dun And Bradstreet. Une convention qui devrait permettre à la confédération de disposer d’une source de données fiables et à jour pour ses différentes actions en matière de délais de paiement. Selon les estimations d’Inforisk, l’encours des crédits interentreprises en lien avec les retards de paiements a atteint les 423 milliards de dirhams. Un chiffre dont les grandes entreprises représenteraient près de la moitié (47 %).

Par Mohamed Laabi, Publié le 08/01/2020 à 16:08, mis à jour le 08/01/2020 à 18:09
Teaser Media

Les mauvais payeurs sont avisés, la CGEM passe à l’action. Le patronat a signé le lundi 6 janvier un partenariat avec la société Inforisk Dun And Bradstreet. Le patronat compte s’appuyer sur la base de données bien fournie de son nouveau partenaire pour publier ses propres indices en matière de délais de paiement inter-entreprises, rapporte l’Économiste ce mercredi.

« Cette convention va nous permettre de disposer d’informations importantes sur les délais de paiement, de défendre nos positions et nos points de vue ainsi que de chercher ensemble avec l’État, dans le cadre de l’Observatoire des délais de paiement, des solutions à cette problématique », souligne Jalal Charaf, directeur général délégué de la CGEM.

En effet, Inforisk dispose d’une base de données très riche avec des renseignements sur pas moins de 600 000 sociétés marocaines. L’entreprise collecte près de 1,6 million de bilans, le fait d’être membre du réseau mondial Dun And Bradstreet lui donne accès à 10 milliards de data concernant 330 millions d’entreprises dans 220 pays à travers le monde. Selon les estimations d’Inforisk, le montant d’impayés s’élève à plus de 423 milliards de dirhams, dont les grandes entreprises représentent 47 %, les PME 32 % et les TPE 21 %, souligne Médias24. Ce montant représente 40 % du PIB en chiffre d’affaires à récupérer par le privé. 

Khalid Ayouch, PDG d’Inforisk affirme que « ce montant dépasse même l’encours de crédit aux entreprises », précisant que les délais de paiement privés-privés pour la PME-TPE sont très longs et se dégradent dans le temps. « Les délais des paiements des TPE, entre 2014 et 2018 varient entre 6 et 8 mois, tandis que ceux des PME et des grandes entreprises sont respectivement d’environ 4 et 3 mois », souligne Ayouch. En tout cas, le rapport d’activité de l’Observatoire des délais de paiement et les premiers indicateurs en matière de délais de paiement interentreprises de la CGEM sont attendus avec impatience. Leurs publications devraient être rendues publique dans les prochains jours.

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...