AMZAZI

Temps de lecture : 3 minutes


Éducation nationale : État des lieux

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le projet de loi de Finances 2020 prévoit pour le département de l’éducation nationale un budget de fonctionnement de 65,3 milliards de dirhams, soit une hausse de 3,3 milliards par rapport à 2019. Ce budget, dont une grande partie ira aux dépenses de personnel (49,3 milliards de dirhams), devra consolider la vision stratégique de l’éducation nationale (2015-2030). D’un autre côté, le ministre de l’Éducation, Saïd Amzazi, devra faire face à diverses problématiques, notamment celle de la montée au créneau des enseignants contractuels.

Temps de lecture : 3 minutes

2020 commence mal pour le département de l’éducation nationale, car les enseignants contractuels ont annoncé leur décision d’observer de nouvelles grèves en janvier. Après deux mois de calme, ces derniers reviennent à la charge et soulignent dans un communiqué leur intention de faire une grève de six jours (du 2 au 3 et du 28 au 31 janvier). La Coalition nationale des enseignants recrutés par contrat reproche au ministère d’avoir « failli à l’ensemble de ses promesses passées pour débloquer ce dossier », et réclame « la levée des recrutements contractuels et l’intégration des enseignants concernés dans la fonction publique ». Le département de l’éducation nationale n’a pas encore réagi à cette annonce. Mais ça ne saurait tarder…



 



Vision stratégique 2015-2030 : où en sommes-nous ?



Le ministre de l’Éducation nationale Said Amzazi a mis un point sur les réalisations effectuées jusqu’ici conformément à la vision stratégique 2015-2030 pour la réforme du secteur éducatif marocain. Parmi ces réalisations, le recrutement de 70 000 enseignants et l’ouverture de 137 nouvelles écoles en 2019. D’un autre côté, le taux national d’abandon scolaire dans le primaire est passé de 2,9 % il y a 4 ans, à 0,6 % en 2019, avec des disparités entre le milieu urbain et rural, où l’abandon scolaire est tout de même à 5 %. L’objectif final est de ramener ce taux à 1 % en 2025.



 



En ce qui concerne le collège, la situation est plus compliquée. Le taux d’abandon a connu une légère baisse (de 12 à 10,7 %) ces 4 dernières années, mais reste loin de l’objectif fixé par le ministère en 2025 (3 %). Amzazi compte sur le programme Tayssir, qui lutte contre l’abandon scolaire à travers des mesures d’appui social, pour atteindre cet objectif. D’ailleurs, le budget alloué en 2019 à ce programme est de 2,17 milliards de dirhams.



 



80 nouvelles écoles de seconde chance seront créées à l’horizon 2021, profitant à des jeunes de 13 à 18 ans en situation d’abandon scolaire, affirme Amzazi. D’un autre côté, le ministre s’est engagé à ce qu’aucune classe ne comporte plus de 40 élèves en 2021. Un long travail attend donc le ministère durant cette année 2020 dans la concrétisation des résultats affichés jusque-là et la réalisation des objectifs pour les années à venir.


Amzazi, Ministère de l'Éducation

Recommandé pour vous

OMC : des mesures révolutionnaires

Temps de lecture : 4 minutes

La conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a tenu toutes ses promesses. Cette douzième édition peut se résumer e…

Marrakech : lancement de la 7e Conférence internationale sur l’éducation des adultes

Temps de lecture : 7 minutes

Les travaux de la 7e Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VII) ont démarré, mercredi 15 juin à Marrakech, sous le …

Réforme de la santé : détails de la nouvelle vision du gouvernement

Temps de lecture : 6 minutes

Afin d’assurer la réforme du système de la santé, le gouvernement a décidé d’opter pour une nouvelle vision. Selon le chef du gouvernement, Az…

Sahara : l’Algérie utilise sa dernière carte

Temps de lecture : 6 minutes

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a réaffirmé le soutien de Madrid au plan d’autonomie marocain pour le Sahara. Une décisi…

Le Maroc abrite la première réunion ministérielle des Etats africains atlantiques

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a abrité, mercredi 8 juin à Rabat, la première réunion ministérielle des États africains de l’Atlantique. L’événement a connu la part…

Cannabis : 1re réunion du Conseil d’administration de l’Agence de réglementation

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a présidé, jeudi 2 juin à Rabat, la première réunion du Conseil d’administration de l’Agence na…

Sahara : n’est-il pas temps de déclarer le polisario un « groupe terroriste » ?

Temps de lecture : 5 minutes

LeBrief : Quelle est l’ampleur des dernières menaces du polisario ciblant spécifiquement Laâyoune et Dakhla ?

Nabil Adel : Ce qui se pa…

Guinée équatoriale : accueil d’un double sommet des chefs d’État de l’Union africaine

Temps de lecture : 5 minutes

Des chefs d’État et hauts responsables ont pris part, vendredi 27 mai à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, au sommet extraordinaire de…

Menaces du Polisario : quels enjeux ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le Polisario a annoncé, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière aux camps de Tindouf, l’intention de mener de nouvelles «opérations…

Sahara : le Suriname exprime son plein soutien au plan marocain d’autonomie

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, ce m…

Tourisme : le plan de relance de la tutelle

Temps de lecture : 4 minutes

Comment assurer la relance du tourisme ? Tel était l’objet de la réunion du jeudi 19, présidée par Aziz  Akhannouch, chef du gouvernement. Nad…

Hassan Saoud : notre pays a pu créer une gouvernance sécuritaire efficace

Temps de lecture : 8 minutes

LeBrief : Lundi, le Maroc a tristement commémoré les 19 ans des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Depuis ce drame, le Maroc a…