Aller au contenu principal

CEBR : le PIB du Maroc devrait atteindre 1 925 MMDH en 2034

Par Khansaa B., Publié le 03/01/2020, mis à jour le 03/01/2020
Teaser Media

Le centre britannique de prévisions et d’analyses économiques, Center for economics and business research (CEBR), a publié un rapport mondial évaluant les économies de 193 pays sur 30 ans (de 2004 à 2034). Intitulé « tableau économique mondial 2020 » (World Economic League Table 2020), le document montre notamment l’évolution de ce secteur au Maroc. Ces prévisions sont basées sur les sources du Fonds monétaire international (FMI) ainsi qu’une gamme de techniques de prévision.

Notant que le produit intérieur brut (PIB) du Maroc est passé de 563 milliards de dirhams en 2004 à 1 005 milliards de dirhams en 2019, CEBR prévoit que ce dernier atteindra 1 925 milliards de dirhams d’ici 2034. Selon les prévisions du Centre, le Maroc enregistrera une croissance moyenne du PIB de 4,3 % au cours des cinq prochaines années, puis une moyenne de 4,5 % entre 2026 et 2034. Malgré cette croissance, le royaume, dont le classement mondial est passé de 56e en 2004 à 60e en 2019, devrait occuper la 61e place d’ici 2034.

Le rapport tient également compte du taux de chômage au Maroc et de son impact sur l’économie du pays. « Le taux de chômage a baissé de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 9,2 % en 2019. Si la réduction du chômage a amélioré les dépenses de consommation et la croissance globale du PIB, son taux élevé reste un domaine à améliorer pour l’économie dans les années à venir », souligne le document. « La population a lentement augmenté en nombre à un rythme de 1 % par an depuis 2014, ce qui signifie que le revenu par habitant a considérablement augmenté ces dernières années », conclut le rapport, soulignant l’amélioration de la qualité de vie des Marocains.

Outre le Maroc, le document montre que les États-Unis sont le pays le plus puissant économiquement en 2019, suivi par la Chine, le Japon, l’Allemagne et l’Inde. Cependant, le rapport s’attend à ce que la Chine atteigne la première position d’ici 2034, suivie par les États-Unis et l’Inde.


  • Partagez

Conseil BAM : une première évaluation du dispositif de soutien

Après la double baisse du taux directeur en mars et juin et une batterie de mesures pour accroître ...

Licenciement économique : parfois nécessaire, gare aux abus

Malgré le dispositif de soutien public, des milliers d’entreprises ne résisteront pas à la crise et...

La BEI signe un accord de 200 millions d’euros pour soutenir l’agriculture marocaine

Ce mercredi 16 septembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque marocaine Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont signé un accord de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises ma...

OCDE : une récession moins forte mais inédite en temps de paix

L’OCDE table désormais sur une récession de l’économie mondiale de 4,5% contre 6% anticipée en juin...

Rebooster le Tourisme : le Maroc multiplie ses rencontres à l’étranger

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie soc...

Conjoncture : des impayés plus importants en 2021 ?

Il n’y a pas mieux que les banques pour livrer une analyse fine de la situation individuelle des en...