Aller au contenu principal

CEBR : le PIB du Maroc devrait atteindre 1 925 MMDH en 2034

Par Khansaa Bahra, Publié le 03/01/2020 à 10:26, mis à jour le 03/01/2020 à 13:53
Teaser Media

Le centre britannique de prévisions et d’analyses économiques, Center for economics and business research (CEBR), a publié un rapport mondial évaluant les économies de 193 pays sur 30 ans (de 2004 à 2034). Intitulé « tableau économique mondial 2020 » (World Economic League Table 2020), le document montre notamment l’évolution de ce secteur au Maroc. Ces prévisions sont basées sur les sources du Fonds monétaire international (FMI) ainsi qu’une gamme de techniques de prévision.

Notant que le produit intérieur brut (PIB) du Maroc est passé de 563 milliards de dirhams en 2004 à 1 005 milliards de dirhams en 2019, CEBR prévoit que ce dernier atteindra 1 925 milliards de dirhams d’ici 2034. Selon les prévisions du Centre, le Maroc enregistrera une croissance moyenne du PIB de 4,3 % au cours des cinq prochaines années, puis une moyenne de 4,5 % entre 2026 et 2034. Malgré cette croissance, le royaume, dont le classement mondial est passé de 56e en 2004 à 60e en 2019, devrait occuper la 61e place d’ici 2034.

Le rapport tient également compte du taux de chômage au Maroc et de son impact sur l’économie du pays. « Le taux de chômage a baissé de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 9,2 % en 2019. Si la réduction du chômage a amélioré les dépenses de consommation et la croissance globale du PIB, son taux élevé reste un domaine à améliorer pour l’économie dans les années à venir », souligne le document. « La population a lentement augmenté en nombre à un rythme de 1 % par an depuis 2014, ce qui signifie que le revenu par habitant a considérablement augmenté ces dernières années », conclut le rapport, soulignant l’amélioration de la qualité de vie des Marocains.

Outre le Maroc, le document montre que les États-Unis sont le pays le plus puissant économiquement en 2019, suivi par la Chine, le Japon, l’Allemagne et l’Inde. Cependant, le rapport s’attend à ce que la Chine atteigne la première position d’ici 2034, suivie par les États-Unis et l’Inde.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...