Aller au contenu principal

La commission sur le modèle de développement se met au boulot !

Ce lundi, la Commission spéciale du nouveau modèle de développement a démarré ses travaux à l’académie du royaume à Rabat. Durant cette journée, chacun de ses 35 membres a présenté une description de son parcours académique et professionnel. Les objectifs de cette rencontre étaient de choisir la méthode de travail de l’instance ainsi que la fréquence de ses rencontres.

Par Mohamed Laabi, Publié le 17/12/2019 à 15:56, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les travaux de la Commission du nouveau modèle de développement ont officiellement démarré. Les 35 membres de cette instance, nommés par le roi Mohamed VI le 19 novembre 2019, se sont réunis lundi à l’académie du royaume à Rabat. Lors de cette première réunion, Chakib Benmoussa, président de cette Commission a pris la parole en premier pour expliquer la mission de cette formation. « Il s’agit de faire un diagnostic précis et objectif de la situation actuelle, en vue d’observer les dysfonctionnements à corriger pour déterminer les points de force et tracer les contours du nouveau modèle de développement. Cela devrait permettre au Maroc d’accéder aux rangs des pays avancés », a déclaré Benmoussa à la MAP.

 

Après le mot du président, un tour de table a été effectué et chacun des membres de la Commission a présenté son cursus professionnel. Ils ont par la suite exprimé leurs attentes vis-à-vis du rapport qui sera présenté au souverain fin juin 2020. Ainsi, l’écrivain Fouad Laroui a souligné la grande responsabilité qui l’attend. Il a promis de « faire de son mieux » et s’est dit « confiant » quant aux compétences de cette commission, rapporte Telquel. Même constat pour Driss Ksikes, l’auteur a estimé qu’il faut être « efficients et pragmatiques », tout en restant à l’écoute des attentes de la société civile, en vue de dépasser « la crise de confiance que (nous) traversons ».

 

Pour sa part, la directrice de l’école centrale de Casablanca, Ghita Lahlou El Yacoubi, a déclaré « avoir une grande confiance en l’intelligence collective », qui permettra à l’instance d’élaborer une proposition concrète et efficace pour le Maroc du futur. Cette Commission est attendue de pied ferme pour étudier l’état des lieux des réalisations du royaume, notamment en ce qui concerne les réformes engagées, les attentes des citoyens, le contexte international actuel et les évolutions à venir. 

Voici comment se rendre en Grèce depuis le Maroc

En 2020, très peu de vacanciers se sont risqués à voyager hors de leurs frontières pour les vacances d’été. Un an plus tard, alors que les campagnes de vaccination vont bon train, les pays européens s...

Santé : des agences régionales remplaceront les directions régionales

Dans son édition de ce jeudi 17 juin, le journal arabophone Al-Akhbar rapporte que Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, envisage de limoger tous les directeurs régionaux de la santé. Cette démarche...

En 20 ans, Wikipédia a révolutionné la diffusion du savoir

Une encyclopédie est un ouvrage qui tente de synthétiser les connaissances à un moment précis. Avant l’ère d’internet, ces fameuses encyclopédies faisaient parfois plusieurs volumes et coûtait une for...

Covid-19 : attention à la hausse des cas de contamination

Alors que le Maroc risque de voir sa campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 suspendue...

Marhaba : première traversée Sète-Tanger Med

Ce mercredi soir, un bateau a quitté le port de Sète dans le sud-est de la France dans le cadre de l’opération Marhaba 2021, lancée suite aux instructions royales concernant l’accueil des Marocains ré...

RAM : lancement imminent de vols additionnels en provenance de huit villes européennes

Dans un message publié ce jeudi 17 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé «le lancement imminent de vols additionnels» en provenance de huit ville...