Aller au contenu principal

Guaido revendique le soutien militaire pour prendre le pouvoir

Par H.L.B, Publié le 30/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le leader de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido s'est rendu mardi dans une base militaire de la capitale nationale pour proclamer la fin du régime du président socialiste Nicolas Maduro et appeler à un soulèvement militaire.

 

L'issue de cette rébellion aux enjeux élevés est restée incertaine. Aucun officier de haut rang n'avait annoncé son soutien à Guaido, mais des centaines d'habitants sont descendus dans la rue pour le supporter, avec des sifflets et des appels au "putsch".

 

Leopoldo Lopez, allié et mentor de Guaido assigné à résidence, a été libéré et l'a accompagné à la base militaire de La Carlota à Caracas, où ils se sont entretenus sur une autoroute pendant que des centaines de personnes se rassemblaient à la sortie. Ils étaient flanqués par une douzaine de membres de la Garde nationale qui dissimulaient leur visage avec des masques et portaient des bracelets et des brassards bleus pour signaler leur allégeance.

 

"La fin définitive de l'usurpation a commencé aujourd'hui", a déclaré Guaido dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. "Aujourd'hui, des soldats courageux, des patriotes courageux, des hommes courageux attachés à la Constitution ont répondu à notre appel."

 

Le nombre des membres des forces armées vénézuéliennes qui se sont ralliés à leurs côtés n'est pas encore connu, mais le soulèvement, qui a incité les habitants à éclater et les forces de sécurité à déployer des forces anti-émeutes, est le plus grand appel lancé, jusqu'à ce jour, pour faire basculer Maduro. Sous son régime autocratique, la nation est tombée dans une misère. L'industrie pétrolière est pratiquement au point mort, les États-Unis ont imposé des sanctions punitives et l'hyperinflation a entraîné l'appauvrissement de millions de personnes.

 

Le régime a promis que la rébellion serait réprimée. Le Venezuela " affronte et neutralise un petit groupe de traîtres militaires " qui se sont mobilisés " pour promouvoir un coup d'Etat contre la Constitution et la paix de la République ", a déclaré sur Twitter Jorge Rodriguez, ministre de l'Information. Il a appelé les citoyens à y résister.


  • Partagez

Paris : une attaque à l’arme blanche potentiellement liée à celle de Charlie Hebdo

Ce vendredi 25 septembre, une attaque à l’arme blanche a eu lieu dans le 11e arrondissement à Paris. Selon la police, un individu armé d’une machette a attaqué plusieurs personnes, blessant au moins q...

Baromètre des CEOs africains 2020 : la Côte d’Ivoire s’impose à nouveau

Ce jeudi 24 septembre, le baromètre 2020 des CEOs africains, rédigé dans un contexte marqué par la pandémie du nouveau coronavirus, a été publié par Africa CEO Forum. Ce classement est ...

Juliette Gréco, icône de la chanson française, est décédée

Ce mercredi 23 septembre, Juliette Gréco, icône de la chanson française et comédienne de vocation, est décédée. L’annonce a été faite par la famille de cette la légende du Saint-Germain-des-...

Mort de Breonna Taylor : aucune poursuite contre les policiers

Ce mercredi 23 septembre, Daniel Cameron, le procureur général du Kentucky, n’a annoncé qu’une seule inculpation, indirecte, contre un des policiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor, une Afro-...

À l’AG de l’ONU, la Chine s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2060

Ce mardi 22 septembre, lors d’un discours prononcé à l’Assemblée générale l’Organisation des Nations unies (ONU), organisée en visioconférence en raison de la crise sanitaire de la Covid-19, le présid...

Mali : les militaires désignent l’ancien colonel-major président de transition

Ce lundi 21 septembre, un mois après le coup d’État qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta, les militaires ont désigné un nouveau dirigeant pour le Mali. En effet, un comité mis en place par la junte a...