Aller au contenu principal

Guaido revendique le soutien militaire pour prendre le pouvoir

Par H.L.B, Publié le 30/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le leader de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido s'est rendu mardi dans une base militaire de la capitale nationale pour proclamer la fin du régime du président socialiste Nicolas Maduro et appeler à un soulèvement militaire.

 

L'issue de cette rébellion aux enjeux élevés est restée incertaine. Aucun officier de haut rang n'avait annoncé son soutien à Guaido, mais des centaines d'habitants sont descendus dans la rue pour le supporter, avec des sifflets et des appels au "putsch".

 

Leopoldo Lopez, allié et mentor de Guaido assigné à résidence, a été libéré et l'a accompagné à la base militaire de La Carlota à Caracas, où ils se sont entretenus sur une autoroute pendant que des centaines de personnes se rassemblaient à la sortie. Ils étaient flanqués par une douzaine de membres de la Garde nationale qui dissimulaient leur visage avec des masques et portaient des bracelets et des brassards bleus pour signaler leur allégeance.

 

"La fin définitive de l'usurpation a commencé aujourd'hui", a déclaré Guaido dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. "Aujourd'hui, des soldats courageux, des patriotes courageux, des hommes courageux attachés à la Constitution ont répondu à notre appel."

 

Le nombre des membres des forces armées vénézuéliennes qui se sont ralliés à leurs côtés n'est pas encore connu, mais le soulèvement, qui a incité les habitants à éclater et les forces de sécurité à déployer des forces anti-émeutes, est le plus grand appel lancé, jusqu'à ce jour, pour faire basculer Maduro. Sous son régime autocratique, la nation est tombée dans une misère. L'industrie pétrolière est pratiquement au point mort, les États-Unis ont imposé des sanctions punitives et l'hyperinflation a entraîné l'appauvrissement de millions de personnes.

 

Le régime a promis que la rébellion serait réprimée. Le Venezuela " affronte et neutralise un petit groupe de traîtres militaires " qui se sont mobilisés " pour promouvoir un coup d'Etat contre la Constitution et la paix de la République ", a déclaré sur Twitter Jorge Rodriguez, ministre de l'Information. Il a appelé les citoyens à y résister.


  • Partagez

Le président brésilien testé positif au Covid-19

Ce mardi 7 jullet, Jair Bolsonaro, le président brésilien, a annoncé avoir été testé positif au Covid-19. Lundi, il avait annoncé avoir subi un nouveau test de dépistage du Covid-19. Selon p...

Le gouvernement de Jean Castex dévoilé

Ce lundi 6 juillet, Jean Castex, le nouveau Premier ministre français, a dévoilé la composition de son gouvernement. Le nouvel exécutif compte 16 ministres, 14 ministres délégués et un secrétaire d’Ét...

Le Premier ministre Jean Castex dévoile le nouveau gouvernement avant 20h

Ce lundi 6 juillet, Jean Castex, le nouveau Premier ministre français, s’apprête à dévoiler la composition de son gouvernement. Après un week-end de spéculations, l’exécutif espère boucler les choses ...

Éthiopie : 166 personnes tuées dans des heurts communautaires

Le samedi 4 juillet, la police de l’État d’Oromia a indiqué que suite aux heurts intercommunautaires qui ont secoué l’Éthiopie depuis le meurtre de Hachalu Hundessa, un chanteur vedette, au moins...

Covid-19 : l’Inde devient le troisième pays le plus contaminé au monde

La pandémie du Covid-19 ne cesse de se propager dans le monde. Bien qu’elle semble sous contrôle en Afrique et en Europe, la pandémie, qui a fait au moins 531789 morts dans le monde et plus de 11 mill...

Plusieurs pays excluent le Maroc de la liste des pays sûrs de l’UE

Ce vendredi 3 juillet, l’Espagne a annoncé qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant d’Algérie, du Maroc et de Chine tant que ces pays n’admettent pas sur leurs sols les visiteurs ...