Aller au contenu principal

La presse marocaine se penche sur la dernière sortie de Benmoussa

Dimanche dernier, Chakib Benmoussa, président de la Commission spéciale sur le modèle de développement a présenté aux médias les grandes lignes du projet que lui a confié le roi Mohammed VI le mois dernier. Ce mardi, les presses arabophone et francophone marocaines se sont penchées sur cette sortie médiatique.

Par Mohamed Laabi, Publié le 10/12/2019 à 13:55, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mardi 10 décembre 2019, la sortie médiatique de Chakib Benmoussa est sur toutes les unes de la presse marocaine (L’Économiste, Les Inspirations Éco, Akhbar Alyaoum, Al Ahdath Al Maghribiya, Al Akhbar, Assabah… etc). C’est dire l’importance que revêt le nouveau modèle de développement pour la presse nationale.

 

Ainsi, Les Inspirations Éco confie que « les contours, les attributions, et les livrables de la commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement sont plus ou moins connus », deux ans après le discours royal d’octobre 2017. Le journal estime que Chakib Benmoussa qui présentera la feuille de route de cette commission au souverain fin juin 2020 connait les enjeux de ce chantier de grande envergure, qui engagera les choix économiques et sociaux du pays durant les deux à trois prochaines décennies.

 

De son côté, Al Ahdath Al Maghribia s’est intéressée à cette commission, sa composition et sa méthode de travail. Le quotidien arabophone rapporte que cette instance ,qui sera nommée par le roi Mohammed VI dans quelques jours, sera composée d’experts marocains, dont ceux résidents à l’étranger. Ces derniers issus des secteurs publics et privés disposent de compétences de gestion reconnues à l’international. Le quotidien affirme qu’à côté de la présidence de cette commission, Chakib Benmoussa continuera à assumer ses fonctions en tant qu’ambassadeur du Maroc en France. Il arborera une double casquette pour la seconde fois de sa carrière. Akhbar Alyaoum explique que cela a déjà été le cas entre mars et août 2013. Benmoussa avait été nommé ambassadeur du Maroc en France et poursuivait ses fonctions de président du conseil économique, social et environnemental, avant d’être remplacé à ce poste par Nizar Baraka.

 

De son côté, Assabah affirme dans son numéro du 10 décembre que cette commission aura surtout une mission consultative et ne représente pas un substitut aux pouvoirs exécutif et législatif du royaume. Le quotidien qui reprend les propos de Benmoussa affirme que l’objectif de cette commission est « de s’accorder sur une vision consensuelle du développement global et intégré du Maroc de demain, à travers un modèle basé sur la justice sociale et l’accélération des chantiers de réformes en cours ».

 

Pour rappel, les instructions du roi Mohammed VI portant sur ce nouveau modèle de développement appelaient à un royaume « capable de satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants des citoyens, réduire les disparités catégorielles et les écarts territoriaux, et à réaliser la justice sociale ». Des instructions que Benmoussa a assuré suivre à la lettre dans l’élaboration du rapport de la nouvelle commission.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...