Aller au contenu principal

Enseignants "Contractuels" : Le spectre d’une année blanche

Par Nora Jaafar, Publié le 29/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Après deux mois de grève et une première reprise des cours annoncée dernièrement sans succès, la Coordination des enseignants contractuels a officiellement affirmé qu’elle retrouvera les classes ce lundi 29 avril. Dans un communiqué diffusé samedi 27 avril sur leur page Facebook, les enseignants recrutés par contrat auprès des Académies régionales de l'éducation et de la formation (AREF) disent mettre fin à leur mouvement d’humeur. Ils porteront des brassards noirs durant les heures de travail « en signe de deuil pour la dignité de l’enseignant ».

 

Les enseignants insistent sur la nécessité de respecter les engagements du 13 avril dernier et d’accélérer l’organisation du deuxième round du dialogue. Autrement dit, la balle est dans le camp du ministère de l’Éducation pour qu’il attelle à une nouvelle rencontre en présence des syndicats.

 

Un dénouement heureux notamment pour les parents d’élèves, et ce grâce à une médiation du parti de l’Istiqlal. L’initiative consiste en une levée des sanctions décrétées par le ministère de l’Éducation nationale et ses services régionaux contre les grévistes en échange d’une reprise du travail. Le spectre d’une année blanche est ainsi écarté, pour l’instant.

Ce qu’il faut savoir sur les élections des chambres professionnelles

La date des élections aux chambres professionnelles a été fixée au 6 août 2021. De son côté, le der...

Israël-Palestine : l'escalade de tensions s'envenime

Le Maroc a exprimé ses inquiétudes quant à l’aggravation de la situation à Al-Qods. L’esplanade d’A...

Israël-Palestine : l'ONU appelle les deux pays au calme

La situation s’est fortement dégradée entre la Palestine et Israël depuis plus d’une semaine. Des a...

Sahara : le Maroc intransigeant

Allemagne, Espagne, Iran, Algérie… les relations diplomatiques du Maroc ne sont pas au top ces dern...

Tebboune ordonne la résiliation immédiate de contrats avec des sociétés marocaines

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des q...

Maroc-Espagne : l’affaire Brahim Ghali attise l’ire de la diplomatie et des partis marocains

Le Maroc n’est pas près de laisser tomber l’affaire de l’hospitalisation de Brahim Ghali, chef du P...