Aller au contenu principal

50.000 enfants sont abandonnés chaque année, déplore Aïcha Ech-Chenna

Lors d’une interview avec un journal espagnol, l’activiste pour les droits des mères célibataires, Aïcha Ech-Chenna a avancé des chiffres alarmants quant aux enfants et nouveaux nés abandonnés au Maroc. Elle avait également présenté les mêmes statistiques à la réunion annuelle organisée par l’ONG indépendante « Movimiento por la paz » (Mouvement pour la paix).

Par Nora Jaafar, Publié le 14/11/2019 à 10:03, mis à jour le 06/01/2021 à 10:42          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media

« Le Maroc veut tout, c’est pourquoi nous vivons dans la schizophrénie. La réalité est que 50 000 enfants sont abandonnés chaque année, qu’en moyenne 24 bébés par jour sont trouvés dans les ordures et qu’il n’y a pas de chiffre officiel de mères célibataires, mais il y a 10 ans, il y en avait déjà plus d’un demi-million, » a déclaré Ech-Channa directement à Madrid il y a quelques semaines, lors de la réunion annuelle organisée par le Mouvement pour la paix.

 

L’activiste a expliqué au quotidien espagnol « MujerHoy » que l’article 490 du Code pénal marocain punit d’un an d’emprisonnement les relations sexuelles hors mariage et que l’avortement est interdit au Maroc. Son association, Solidarité Féminine, à travers laquelle sont passées 7 000 mères célibataires et qui dispose actuellement d’une équipe multidisciplinaire de 35 personnes, possède des filières à Marrakech, Fès et Tanger. « Quand nous avons commencé ce travail en 1981, nous l’avons fait pour que les mères célibataires cessent d’errer dans les rues dans des conditions inhumaines. Nous avons travaillé (entre les années 1970 et 1990)... sans crainte de dénoncer au gouvernement ce qui se passait. J’ai été franche, je leur ai dit que je voulais créer une association pour les mères célibataires et ils m’ont répondu que je devais ajouter devant les mères “célibataires”, “défavorisées, veuves, répudiées”. Je l’ai fait et on a ainsi entamé notre travail ».

 

Ech-Channa a également indiqué que son organisation a d’abord tenté vainement de pousser les pères biologiques à reconnaître leurs enfants, mais elle a vite compris que, plus important encore, elle devait se concentrer sur les mères célibataires. « Apprenez-leur à être autonomes, à retrouver l’estime de soi, à apprendre à être responsables, car il y a une autre vie qui dépend d’elles. Avant d’être tout ce dont la société les étiquette, elles sont mères », souligne la militante.

 

Selon H24, Aïcha Ech-Chenna avait commencé à sensibiliser la société sur la nécessité du planning familial en 1960, en organisant entre autres des tables rondes sur le sujet. Grâce à son engagement, ajoute la même source, le Maroc est devenu une référence en matière de contrôle des naissances en Afrique, avec une moyenne de 2,4 enfants par femme. Pour sa contribution à l’amélioration de la situation de milliers de mères célibataires, l’activiste a reçu l’Opus Prize (prix humanitaire) aux États-Unis en 2009, le titre de chevalier de la Légion d’honneur en France en 2013, ainsi qu’un prix de la Banque mondiale en 2015. Par ailleurs, après avoir vaincu un cancer en 2007, loin de profiter d’une retraite méritée, elle se sent toujours « excitée » par l’énorme tâche de transférer tout ce qu’elle a appris aux nouvelles générations de militants.

Marhaba : très forte affluence et plusieurs vols saturés en juillet

Nezha El Ouafi, ministre déléguée aux Affaires étrangères, chargée des Marocains résidant à l’étran...

RAM : saturation des vols en provenance de plusieurs pays pour le mois de juillet

Dans un message publié ce mercredi 16 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé que tous les vols en provenance de France, d’Italie, de Belgique et d...

Meknès : une personne vaccinée meurt de la Covid-19

Ce dimanche 13 juin à Meknès, une personne complètement vaccinée (qui a bénéficié de deux doses du vaccin) est décédée en raison de complications de son infection par la Covid-19. Cette information a ...

Zoom sur la vie de Fatna Bent L'houcine et Omar Hayat

Dans ce podcast, Radio Maarif rend hommage à l'une des plus célèbres chanteuses de chaâbi de l'histoire du Maroc, Fatna Bent Lhoucine. Cette dernière a eu une riche carrière en chant, qui a duré un de...

Les changements prévus pour le pass vaccinal marocain

Selon plusieurs sources médiatiques, le pass vaccinal marocain connaîtrait des changements. Ce document devrait intégrer de nouvelles informations afin de s’aligner sur le certificat Covid-19 numériqu...

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis adopté

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis a été adopté en deuxième lecture par la Chambre des ...