Aller au contenu principal

Paris: 13 500 personnes participent à une marche contre l’islamophobie

Plus de 10 000 personnes se sont rendues dimanche au nord de Paris pour une marche contre l’islamophobie qui a suscité des critiques de la part du gouvernement et de l’extrême droite. Elle a été organisée à la suite de l’attaque, le mois dernier, d’une mosquée de Bayonne, dans le sud de la France, par un homme de 84 ans, ancien militant d’extrême droite, qui a tiré et blessé deux hommes.

Par Nora Jaafar, Publié le 11/11/2019 à 12:25, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Beaucoup de manifestants portaient des pancartes dénonçant les attaques contre l’islam, certains portaient un voile musulman aux couleurs bleu, blanc et rouge du drapeau français. Environ 13 500 personnes ont participé à la marche, selon un comptage réalisé par le cabinet Occurence et mandaté par les médias, dont l’AFP. La manifestation a été initiée par des activistes et des organisations, dont le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Elle est également intervenue au moment où le débat sur le voile a été relancé en France et après plusieurs attaques djihadistes en France.

 

Propagande scandaleuse

« Nous voulons être entendus... pas poussés en marge de la société », a déclaré à l’AFP Asmae Eumosid, une femme voilée de la banlieue parisienne. « On entend beaucoup de bêtises sur l’islam et sur les femmes voilées d’aujourd’hui », a ajouté cette jeune femme de 29 ans, qui travaille comme ingénieur dans l’industrie automobile.


Dans la ville méridionale de Marseille, plusieurs centaines de personnes ont organisé une manifestation similaire le dimanche 10 novembre, portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « L’islamophobie tue » et criant « Nous sommes tous des enfants de la République ».

 

La France compte entre cinq et six millions de musulmans, selon les dernières études, l’islam est ainsi la deuxième religion du pays, qui compte la plus grande communauté musulmane d’Europe. Toutefois, la république protège farouchement les principes laïques de sa constitution, notamment en interdisant le port de symboles religieux dans les écoles publiques.

 

Querelle politique

La semaine dernière, le parti socialiste s’est formellement distancié de la manifestation, s’opposant à une référence à des lois oppressives concernant les musulmans, dont la loi adoptée en 2004 interdisant le port du voile à l’école. Les critiques ont également accusé certains des 50 premiers signataires de la pétition appelant à la marche de soutenir l’islam politique. Des politiciens d’extrême gauche, dont Jean-Luc Melenchon, le leader du parti La France Insoumise, ont néanmoins rejoint ce dimanche le rassemblement de Paris, indique France24.

 

Par ailleurs, plusieurs membres du gouvernement ont affirmé qu’ils n’avaient aucune sympathie pour la marche. En effet, Gabriel Attal, un jeune ministre responsable de la jeunesse, a dénoncé « l’opportunisme des politiciens de gauche qui soutiennent la marche ». Marine Le Pen, leader du Rassemblement national d’extrême droite, a également condamné ce rassemblement dans un tweet. « L’islamisme radical a tué beaucoup plus de musulmans en France que l’islamophobie », a-t-elle souligné. « Cela révèle l’étendue de votre fraude ! », a-t-elle ajouté.

#FreeBritney : la saga judiciaire de Britney Spears ravive la campagne

Sous tutelle depuis plus de douze ans à la suite de troubles psychologiques, la chanteuse Britney Spears s’exprimera ce mercredi 23 juin devant le tribunal de Los Angeles. Lors de cette audience, la c...

Espagne : grâce pour neuf indépendantistes catalans

Ce lundi 21 juin, Pedro Sánchez, président du gouvernement d’Espagne, a annoncé qu’il allait proposer au Conseil des ministres d’accorder une grâce à neuf dirigeants indépendantistes catalans incarcér...

Décryptage de la situation politique en Libye

Dans ce podcast, Medi1 revient sur la situation politique actuelle en Libye notamment avec la réouverture de la route côtière entre l'est et l'ouest du pays. Un événement qui se produit quelques jours...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...