Aller au contenu principal

L'Égypte fête le 150e anniversaire du canal de Suez

Par Nora Jaafar, Publié le 11/11/2019 à 11:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

150 ans après l’ouverture du canal de Suez, la voie navigable internationale est, encore à ce jour, un pilier de l’économie de l’Égypte moderne, qui l’a nationalisée en 1956. Le canal, qui relie la Méditerranée à la mer Rouge, avait entamé ses activités en 1869 et a été agrandi en 2015 pour accueillir de plus grands navires.

 

Creusé au XIXe siècle à l’aide d’« outils rudimentaires », le canal est aujourd’hui devenu « une bouée de sauvetage pour l’Égypte et les pays du monde entier », a déclaré l’amiral Osama Rabie, responsable de l’Autorité du canal de Suez, dans une interview avec l’Agence France Presse. « Nous rendons hommage à Ferdinand de Lesseps pour avoir proposé cette idée », a-t-il indiqué, faisant référence au diplomate français qui a piloté ce projet pendant une décennie entre 1859 et 1869. Mais il a souligné que c’est grâce au « génie » du peuple égyptien que le projet a réellement vu le jour. « Un quart des Égyptiens ont participé aux fouilles, soit environ un million de citoyens sur les 4,5 millions d’habitants de l’époque ».

 

En 2015, les Égyptiens ont apporté leur soutien au projet du Président Abdel Fattah al-Sisi d’agrandir le canal, « en achetant 64 milliards de livres égyptiennes (3,5 millions d’euros) de certificats d’investissement en huit jours ». Grâce à cette démarche, le temps de transit est passé de 22 à 11 heures et le nombre de navires qui traversent quotidiennement le port est passé d’une moyenne de 40-45 à 60-65 pétroliers géants, ajoute la source. Les autorités ont également cherché à développer la péninsule du Sinaï, qui se trouve sur le bord est du canal. L’Égypte a développé en pitre une zone franche de 461 kilomètres carrés connue sous le nom de « zone économique du canal de Suez ». « De nombreux projets existent le long des rives », explique Rabie, citant les zones d’approvisionnement des navires, les usines pharmaceutiques et les usines d’assemblage automobile. Il a par ailleurs affirmé qu’aujourd’hui le canal « est parfaitement sécurisé » sous le commandement des forces armées égyptiennes.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...