Aller au contenu principal

PLF 2020: les ministères budgétivores toujours aussi voraces

Les crédits ouverts pour les ministères de l’Éducation nationale, de la Défense, de l’Intérieur et de la Santé pour 2020 s’élèvent à 168 milliards de DH, en hausse de 19 %. Le département de la Défense est celui qui a obtenu la plus grosse augmentation avec un budget en hausse de 29 % pour atteindre 45 milliards de DH. L’enveloppe prévue pour l’Éducation nationale est en hausse de 17 % à 72 milliards de DH. Ce département a englouti beaucoup de ressources depuis des années, mais les résultats sont en dessous des attentes.

Par J.R.Y, Publié le 23/10/2019 à 17:48, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Défense. Parmi les grands ministères, le département de la Défense est celui qui a obtenu la plus grosse augmentation dans le projet de budget 2020. Les crédits ouverts ont augmenté de 29 % à 45 milliards de DH. Compte tenu de la ventilation des dépenses l’année prochaine, la priorité sera donc accordée au renforcement des effectifs. La masse salariale du ministère augmentera de 36 % à 33 milliards de DH. Les dépenses en matériel de diverses s’élèvent à 7 milliards de DH (+18 %) alors que les crédits ouverts pour les investissements totalisent 5,1 milliards de DH (+6 %).

 

À une ou deux exceptions près, les budgets de tous les ministères vont augmenter en 2020. Le poids des départements budgétivores va se renforcer à commencer par le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’enveloppe prévue en 2020 est en hausse de 17 % à 72 milliards de DH. Ce département a englouti beaucoup de ressources depuis des années, mais les résultats sont en dessous des attentes. La faible efficacité du système éducatif est l’un des amplificateurs des maux de l’économie. Le renforcement du budget du ministère vise à accélérer la mise en œuvre de la réforme afin d’en améliorer la qualité et d’assurer l’équité et l’égalité des chances à tous. Les autres chantiers concernent la généralisation de l’enseignement préscolaire et le renforcement de l’appui social à la scolarisation. Un autre chantier important tient au développement de la formation professionnelle pour absorber la population importante de jeunes ni à l’école, ni en emploi, ni en formation. Il est préconisé le lancement de la création des Cités des métiers et des Compétences, la modernisation des méthodes pédagogiques à travers la formation par alternance et par apprentissage. La réforme conduira aussi au renforcement de l’enseignement des langues étrangères et des soft skills, ainsi que le développement de l’esprit entrepreneurial.

 

Parmi les autres poids lourds, l’enveloppe budgétaire de l’Intérieur a été rehaussée de 13 % à 32 milliards de DH et celle de la Santé de 14 % à 19 milliards de DH. À eux quatre les ministères de la Défense, de l’Éducation nationale, de l’Intérieur et de la Santé pèse 168 milliards de DH. Les dotations accordées au ministère du Tourisme sont restées stables alors que les crédits ouverts pour le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’égalité et de la Famille ont baissé de 3 %.

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...