Aller au contenu principal

Souriya Otmani invite le Canada à investir au Maroc

L’ambassadrice du Maroc au Canada, Souriya Otmani, a invité les entreprises canadiennes à mettre à profit les opportunités d’investissement et de commerce offertes par le Maroc afin de bénéficier des mesures incitatives adoptées dans ce sens.

Par Mohamed Laabi, Publié le 21/10/2019 à 12:25, mis à jour le 06/01/2021 à 11:02          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Dans une tribune intitulée « Le Maroc : une économie émergente dynamique » publiée par la revue canadienne « Diplomat Magazine », Souriya Otmani a mis en avant les multiples réalisations qui laissent grandes ouvertes les perspectives et opportunités d’investissement dans le royaume. « Le Maroc offre une plateforme pour les opérateurs canadiens et peut servir de porte d’entrée du Canada vers l’Afrique, où les entreprises et les hommes d’affaires marocains jouent déjà un rôle de premier plan » souligne l’ambassadrice du Maroc au Canada. « Sa Majesté le Roi Mohammed VI croit en l’extension du développement du pays, en mettant l’accent sur le renforcement de la compétitivité de son économie », ajoute-t-elle notant que l’exécutif accorde la priorité à la diversification économique et au commerce, parallèlement aux réformes politiques, économiques et sociales.

 

Pour la facilitation des échanges et de l’investissement, l’ambassadrice a relevé que l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE) œuvre pour la promotion des investissements nationaux et étrangers et s’engage à soutenir tous les acteurs économiques tout au long du cycle de vie de leurs projets. De même, poursuit la diplomate, le Maroc a lancé une stratégie de diversification visant à développer des secteurs à forte valeur ajoutée, tels que l’automobile et l’aéronautique. 

 

Les relations économiques et commerciales entre le Maroc et le Canada ont connu une augmentation constante, à un moment où de nombreuses sociétés canadiennes continuent à établir des opérations fructueuses au Maroc, a souligné Mme Otmani, en affirmant toutefois que les échanges bilatéraux, d’une valeur estimée à plus de 896 millions de dollars en 2018, « ne reflètent pas notre potentiel réel en tant que partenaires commerciaux ».

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...