Aller au contenu principal

Conseils communaux : l’intérieur se déresponsabilise des violences

Le Parti de la justice et développement (PJD) accuse le ministère de l’intérieur de laxisme dans la protection des réunions des conseils communaux. En réponse, le ministère d’Abdeloufi Laftit dégage toute sa responsabilité dans les affaires liées aux conseils communaux et renvoie la balle aux présidents de communes.

Par Mohamed Laabi, Publié le 16/10/2019 à 16:49, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Lundi 14 octobre, le PJD a reproché au ministère de l’intérieur lors d’une séance de questions orales au parlement de ne pas intervenir pour sécuriser les réunions des conseils communaux.

 

Aziz Benbrahim, membre du PJD a souligné lors de son intervention que ces réunions connaissent généralement la présence de « Baltajia politiques » qui nuisent au bon déroulement du rendez-vous. Aziz Benbrahim a ajouté que le rôle du ministère de l’intérieur est justement d’assurer la sécurité de ces événements, rapporte le journal arabophone « Al Akhbar » dans son édition du 16 octobre 2019.

 

Le PJD fait allusion aux récents événements du 9 octobre 2019 à la mairie de Rabat. Des affrontements verbaux et physiques ont éclaté entre membres de la majorité (menée par le PJD) et leurs rivaux de l’opposition, composée de conseillers du Parti authenticité et modernité (PAM).

 

En réponse, Noureddine Boutaib, ministre délégué à l’intérieur a réfuté catégoriquement ces accusations. Lors de sa prise de parole, le représentant du ministère a rappelé que c’est au président de chaque conseil communal de veiller à l’organisation et la bonne tenue des sessions. Boutaib a également ajouté que la présence des autorités ne signifie pas une substitution au pouvoir du président du conseil communal mais que ce dernier peut demander une intervention si les circonstances l’exigent.

 

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...