Aller au contenu principal

Hong Kong : les législateurs forcent Lam à interrompre son discours

Carrie Lam, Chef de l’exécutif de Hong Kong, a été contrainte d’abandonner son discours politique annuel devant le Conseil législatif de la ville semi-autonome (LegCo) quelques instants après avoir commencé à parler. Dans un chahut infernal, un groupe de politiciens pro-démocrates ont forcé l’ajournement de la séance.

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/10/2019 à 10:58, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Lors du Conseil législatif, Carrie Lam a été interrompue par les parlementaires de l’opposition alors qu’elle tentait de lire son discours. Le président de LegCo, Andrew Leung, a ajourné la session après que quatre législateurs perturbateurs ont refusé de quitter la salle.

 

Après avoir renoncé à son discours sur la politique générale, Lam a détaillé une série de mesures essentiellement économiques portant sur le logement, les bourses d’études et les coûts de transport dans une allocution qui a finalement été diffusée en vidéo. La Chef de l’exécutif soutenue par Pékin tente de rétablir la confiance dans son gouvernement après quatre mois de manifestations de masse, déclenchées par un projet de loi controversé sur l’extradition. « Je crois fermement que Hong Kong sera capable de surmonter cette tempête et de passer à autre chose », a-t-elle déclaré.

 

Dans une déclaration après la levée de la séance, des politiciens démocrates, dont certains brandissaient des pancartes montrant Lam avec du sang sur les mains, ont déclaré que celle-ci était inapte à gouverner Hong Kong. « Dans ces circonstances, il est vain de prétendre que les choses vont revenir à la normale », a déclaré Dennis Kwok, membre du LegCo. « Elle devrait démissionner, car il est clair qu’elle ne peut pas gouverner Hong Kong ».

Allemagne : les sociaux-démocrates en quête d’alliés pour remplacer la coalition de Merkel

Les sociaux-démocrates allemands entament ce lundi le processus de formation d’un exécutif après avoir remporté de justesse leurs premières élections nationales depuis 2005. Leur victoire met ainsi fi...

USA : "America is back" remplace "America first"

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a huit mois, Joe Biden a tenté de "détrumpiser" les États-Unis. Il a ainsi changé le slogan de son prédécesseur "America first" (l’Amérique en premier) par...

AG de l’ONU : la Chine, ennemie ou partenaire ?

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le président chinois Xi Jinping est intervenu par visioconférence après son homologue américain, Joe Biden. Il a lancé que «la Chine n’a jamais en...

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...

Sinopharm désormais reconnu en France, mais sous conditions

Dans un Décret publié aujourd’hui, la France a modifié les conditions d’acceptation sur son territoire des personnes vaccinées. Selon ce texte, les personnes immunisées par Sinopharm pourront désormai...

Élections en Allemagne : l’ère Merkel touche à sa fin

Les Allemands se préparent à dire au revoir à Angela Merkel, dont les 16 années en tant que chancelière prendront fin après les élections législatives de ce dimanche 26 septembre. Le 22 novembre 2005,...