Aller au contenu principal

L'ONU appelle à l'éradication du mariage d’enfants au Maroc

Dans un pays influencé par les traditions, le mariage des mineures est encore toléré au Maroc malgré les réformes adoptées en 2004 par la nouvelle Moudawana. Ce mercredi 9 octobre, les agences des Nations Unies, UNFPA, UNICEF et ONU Femmes ont appelé unanimement « à un engagement collectif pour une éradication du mariage d’enfants au Maroc ».

Par Khansaa B., Publié le 10/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon le rapport des indicateurs sociaux du Maroc, réalisé par le Haut Comissariat au Plan (HCP) en 2018, le mariage des mineurs demeure élevé. En effet, 10 % des actes de mariage remis en 2015 concernent des mineurs, soit 30 230 mariages. Selon les données du Ministère de la Justice, 41 669 demandes de mariages de mineurs (dont 99,0 % sont des filles) ont été déposées au titre de l’année 2015 (contre 38 331 demandes en 2007). La même source indique que 85,1 % de ces demandes ont été acceptées.

 

En se référant à ces statistiques, et à l’occasion de la journée internationale de la fille célébrée le 11 octobre, les organes de l’ONU appellent à « l’éradication du mariage des enfants », sous le slogan « Les filles : une force libre et inarrêtable ». Dans un communiqué commun, les agences ont affirmé que « le mariage d’enfants est considéré comme une violation des droits de l’homme et une pratique menaçant la sécurité de l’enfant ». Ils ont également souligné que bien que le Maroc a adhéré aux standards internationaux des droits de l’homme, « le mariage d’enfants reste assez répandu et touche essentiellement les filles ».

 

Les organes ont rappelé les efforts entrepris par le ministère public, le ministère de la Justice et le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), ainsi que les associations marocaines « en vue de permettre à chaque enfant de jouir de tous ses droits sans aucune entrave ».


  • Partagez

Affaire Omar Radi : le secret de l’instruction menacé

Ce mardi 4 août, Telquel a publié un article soulignant que le secret de l’instruction a été mis à mal dans l’affaire du journaliste Omar Radi, placé en détention à la prison casablancaise d’Oukacha p...

Hamza mon bb : Dounia Batma toujours active sur les réseaux sociaux

Malgré avoir été condamnée par le tribunal de Première instance de Marrakech à une peine d’emprisonnement de huit mois de prison ferme pour son implication dans l’affaire Hamza mon bb, la chanteuse ma...

Le nouveau modèle de développement vu par les WIMEN

WIMEN, le réseau international pour le développement du Leadership des Femmes Dirigeantes, a organi...

Covid-19 : la menace du reconfinement plane sur les marocains

La croissance rapide du nombre de contaminations au coronavirus au Maroc attise la crainte des cito...

12 morts et 36 blessés dans un accident à Agadir

Tôt dans la matinée de ce mardi 4 août, un accident d’autocar s’est produit à Tabouka dans le nord de la ville d’Agadir, faisant au moins douze morts, dont une jeune fille, et trente-six blessés. 48 v...

Alsa Al Baida suspend les opérations de transport par bus Casa-Mohammedia

Conformément à l’interdiction de sortir et d’entrer dans 8 villes, la société Alsa Al Baida, délégataire du transport urbain par bus dans le Grand Casablanca, a annoncé la suspension, à partir du mard...