Aller au contenu principal

Le roi souligne le rôle du développement humain dans l’avenir du Maroc

Dans un message envoyé aux participants aux premières assises nationales du développement humain, lancées ce jeudi 19 septembre à Skhirat sous le thème « La petite enfance : un engagement pour l’avenir », Sa Majesté le roi Mohammed VI a souligné le rôle qu’occupe le développement humain dans l’avenir du Maroc.

Par Khansaa Bahra, Publié le 19/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Dans son message, lu par Abdelouafi Laftit, le roi a insisté sur l’importance de la petite enfance, non seulement pour le développement individuel, mais également pour celui de la nation.

 

« Vous n’ignorez pas qu’investir dans les aspects immatériels du développement humain, dont la petite enfance est un axe majeur, qui constitue la condition nécessaire pour l’édification du Maroc de demain », a-t-il déclaré.

 

Bien que le Maroc a lancé des initiatives concernant les problèmes liés à la petite enfance en réduisant le taux de mortalité chez les enfants et les femmes enceintes, en améliorant la nutrition et en élargissant l’accès à l’éducation primaire et aux soins de santé, le roi a souligné qu’il reste encore un long chemin à parcourir.

 

Selon le souverain, certains « faits attestent d’un déficit significatif... En raison d’une faible coordination de l’élaboration des politiques publiques et de l’absence de convergence et de cohérence des interventions ».

 

Il a également souligné que les problèmes restants sont aggravés par les disparités régionales, économiques et sociales. « Pour remédier à cette situation critique, l’initiative nationale pour le développement humain constitue un modèle à suivre. »

 

L’INDH, qui a été officiellement lancé après un discours royal prononcé le 18 mai 2005, est un projet de développement dont l’objectif principal est d’améliorer les conditions économiques et sociales des personnes démunies.

 

L’initiative s’articule autour de trois objectifs principaux :

 

– Réduire le nombre des bidonvilles urbains et des communautés rurales les plus démunies ;

 

– Encourager les activités génératrices de revenus et la création d’emplois ;

 

– Répondre aux besoins essentiels des Marocains en situation difficile.

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Sous quelles conditions peut-on voyager en Espagne ?

Depuis le dernier déconfinement en Europe, plusieurs pays retrouvent une vie normale, mais également le monde du tourisme. Après l’annonce de la réouverture du ciel du Maroc, c’est à l’Espagne de rouv...

Enseignement préscolaire : les recommandations des députés

La Commission chargée de l’évaluation des politiques publiques à la Chambre des représentants a liv...

Marhaba 2021 : les MRE pris en tenaille

La flambée des prix des billets d'avion et de ferry pour rentrer au Maroc fait réagir les Marocains du monde. Sur les réseaux sociaux, des associations de Marocains résidant à l'étranger (MRE) dénonce...