Aller au contenu principal

France-Iran : de nouveaux pourparlers au sujet de l’impasse nucléaire

L’Iran a déclaré ce lundi que ses visions divergent de celles de la France sur les moyens de sauver l’accord nucléaire qui menace de s’effondrer depuis le retrait l’année dernière des États-Unis.

Par Nora Jaafar, Publié le 02/09/2019 à 15:48, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le porte-parole du gouvernement Ali Rabiei a également indiqué que le président Hassan Rouhani pourrait s’entretenir avec son homologue américain Donald Trump si cela servirait les intérêts de l’Iran, tout en rappelant que dans les circonstances actuelles il est déconseillé de négocier avec un « agitateur ».

 

Rouhani a échangé une série d’appels téléphoniques avec le président français Emmanuel Macron ces dernières semaines dans le but de sauver l’accord nucléaire historique de 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales.

 

Le dirigeant français a essayé de convaincre les États-Unis d’offrir à l’Iran un allègement des sanctions imposées à la République islamique depuis le retrait américain de l’accord en mai 2018.


Les arches-ennemies étaient sur le point de s’affronter en juin lorsque l’Iran a abattu un drone américain et que Trump a ordonné des frappes de représailles contre l’Iran avant de les annuler à la dernière minute.

 

La situation s’est quelque peu calmée depuis, Macron exprimant son espoir lors du sommet du G7 d’organiser une rencontre entre Rouhani et Trump.

 

Rouhani a écarté la possibilité d’une réunion, affirmant que les Américains devaient d’abord lever toutes les sanctions contre l’Iran.

 

Mais le porte-parole de son gouvernement a laissé entendre ce lundi qu’une telle réunion pourrait encore avoir lieu si elle allait de pair avec les intérêts de l’Iran.


Selon l’agence de presse iranienne IRNA, « il n’y a aucune raison pour que le président rencontre un agitateur et un terroriste économique en cette période de crise ».

 

L’Iran a riposté avec des contre-mesures en réponse au retrait américain de l’accord nucléaire, qui lui a permis d’échapper aux sanctions en échange de la réduction de son programme nucléaire.

 

Elle a menacé, vendredi dernier, de prendre une troisième mesure pour réduire ses engagements vis-à-vis de l’accord, après avoir déjà augmenté ses activités d’enrichissement et de stockage d’uranium.

Tout savoir sur la forme longue de Covid-19

Fatigue persistante, difficultés à respirer, pertes de mémoire, défauts de coordination... Le Covid long entraîne une fatigue immense chez celles et ceux qui en souffrent. Mais d’où vient-il ? Comment...

Les vaccins chinois de nouveau critiqués

Ce mercredi 23 juin, le New York Times a publié une longue enquête sur les vaccins chinois. Selon le quotidien, qui rappelle que plus de 90 pays utilisent des doses en provenance de Chine, ces nations...

Espagne : le créateur de l'antivirus McAfee retrouvé mort dans sa cellule de prison

Ce mercredi soir, l’entrepreneur technologique John McAfee a été retrouvé mort dans une prison de Barcelone. Cette information annoncée par la presse locale a été confirmée par le département catalan ...

Les éoliennes sont-elles efficaces ?

Le monde dispose d’un mix énergétique qui repose pour beaucoup sur les combustibles fossiles et le nucléaire, une énergie certes décarbonée, mais dont les déchets restent un fardeau pour les génératio...

Un chercheur marocain contribue à la découverte des «plus récentes empreintes de dinosaures»

Une équipe internationale de chercheurs, dont le scientifique marocain Abdelouahed Lagnaoui, a découvert les «plus récentes empreintes de dinosaures d’Angleterre». Cette dernière a découvert les empre...

Le Maroc participera à Sea Breeze 2021

Après l’African Lion, le Maroc participera à Sea Breeze 2021, du 28 juin au 10 juillet prochain. En effet, la Marine royale a été invitée par les États-Unis à participer à ce grand exercice militaire ...