Aller au contenu principal

Brexit : La bataille pour accueillir les "exilés" de la City

Le projet de suspension du Parlement britannique jusqu’au 14 octobre à l'initiative du Premier ministre conservateur, Boris Johnson a provoqué un tollé. Le chef du parti travailliste a indiqué qu'une loi serait votée dès la rentrée pour empêcher cette suspension et qu'une motion de censure serait engagée à l'encontre du locataire du 10 Downing Street. Au-delà de la bataille politique, une autre se mène à l'extérieur de la Grande-Bretagne. Francfort, Paris, Amsterdam, Luxembourg ou encore Dublin sont aux aguets pour accueillir les banquiers qui vont déménager de Londres. Avec le Brexit, Londres pourrait perdre sa position de première place de la Finance en Europe. D'ici la sortie de l'Union européenne, les banques basées au Royaume-Uni auront transféré environ 1300 milliards d'euros d'actifs vers la zone euro.

Par J.R.Y, Publié le 29/08/2019 à 12:17, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Sur le plan politique, le projet du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre temporairement le Parlement jusqu’au 14 octobre, réduisant ainsi les marges de manœuvre des anti Brexit sans accord, a provoqué un tollé dans le pays. Certains parlent même de « putsch ». Une pétition contre la suspension du Parlement a déjà recueilli plus de 1 million de signatures. Plusieurs manifestations contre cette décision se sont déroulées à Londres. Les manigances de Boris Johnson renforcent les tensions sur un sujet délicat.

 

Une opportunité économique pour l’Europe

En dehors de la bagarre au niveau politique sur ce dossier, une autre a lieu à l’extérieur de la Grande-Bretagne. Avec le Brexit, Londres pourrait perdre sa position de première place de la Finance en Europe. Francfort, Paris, Amsterdam, Luxembourg ou encore Dublin sont aux aguets pour accueillir les banquiers qui vont déménager de Londres.

 

Les banques basées au Royaume-Uni auront transféré environ 1300 milliards d’euros d’actifs vers la zone euro d’ici la sortie de l’Union européenne, a déclaré Andrea Enria, président de l’Autorité bancaire européenne à une chaîne finlandaise. En gros, 24 banques vont déménager vers la zone euro dont 7 seront directement sous la supervision de la Banque centrale européenne et 17 sous la supervision du régulateur du pays qu’ils auront choisi de s’installer, a indiqué Enria.

 

Francfort en tête de liste

Parmi les principales places en concurrence pour accueillir les « exilés de la City », les observateurs placent régulièrement en tête Francfort. Elle abrite déjà le siège de la BCE et de la Banque centrale allemande (Bundesbank), autrement dit, une concentration de banquiers de haut niveau. La ville présente aussi de nombreux autres atouts. Plusieurs groupes financiers ont déjà fait part de leur volonté d’y installer leur siège européen. Paris a également son mot à dire dans cette compétition. Elle a tout pour séduire les « Golden boy de la City ». Mais, la fiscalité constitue l’un des points négatifs dans le dossier de Paris. Depuis le référendum sur le Brexit en 2016, les Pays bas ont déjà attiré une centaine d’entreprises en provenance du Royaume-Uni. Ceci dit, il ne faut pas négliger la capacité de Londres à maintenir sa position de leader dans le secteur de la Finance en Europe.

AIVAM : 107.383 ventes de voitures neuves à fin juillet

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ses statistiques mensuelles. Ces derniers ont révélé que durant les sept premiers mois de cette année, les ven...

Croissance économique : les prévisions du FMI pour le Maroc et le monde

Selon le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale (PEM) du Fonds monétaire internatio...

Marché du travail : légère hausse du taux de chômage au Maroc

Dans sa récente note portant sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a révélé que le taux de chômage a connu une légère hausse pendant cett...

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...