Aller au contenu principal

Hezbollah menace Israël après l’attaque aux drones à Beyrouth

Par Nora Jaafar, Publié le 26/08/2019 à 09:47, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le leader du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a averti dimanche l’armée israélienne postée le long de la frontière avec le Liban que son organisation se préparait à réagir à deux drones israéliens qui se sont abattus sur la banlieue de Beyrouth.

 

Nasrallah, dont le mouvement soutenu par l’Iran a mené une guerre d’un mois contre Israël en 2006, a adressé des avertissements sévères à son ennemi.

 

« Nous sommes entrés dans une nouvelle étape », a déclaré Nasrallah dans un discours télévisé, faisant référence à l’hostilité profonde de son organisation à l’égard d’Israël.

 

Il a dit que l’attaque du « drone suicide » visait une cible spécifique et constituait un « développement très, très, très, très dangereux » et que toutes les mesures possibles seraient prises pour empêcher une récidive.

 

Les commentaires de Nasrallah ont également fait suite à des attaques nocturnes revendiquées par Israël, qui aurait tué deux combattants libanais du Hezbollah en Syrie.

 

Lors du premier incident de ce genre depuis plus d’une décennie, un drone est tombé et le second a explosé avant l’aube près du sol et a causé des dégâts au centre des médias du Hezbollah dans la banlieue sud de la capitale qu’il domine, a déclaré un responsable du Hezbollah à Reuters.

 

Nasrallah a déclaré qu’il s’agissait de « la première violation claire, grave et dangereuse des engagements établis en 2006 » après la fin du conflit entre Israël et le Hezbollah en 2006.

 

« Si nous gardons le silence sur cette violation, cela ouvrira une voie dangereuse pour le Liban », a-t-il affirmé, ajoutant que si les attaques de drones ne sont pas arrêtées, une situation similaire à celle de l’Irak pourrait en résulter.

 

Les Forces de mobilisation populaire (FMP) irakiennes, un groupe de paramilitaires pour la plupart musulmans chiites, dont beaucoup sont soutenus par l’Iran, ont imputé mercredi les récentes attaques de leurs dépôts et bases militaires aux États-Unis et à Israël.

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...

Gestion de l'eau : l’heure de vérité a sonné

En cette période estivale et avec les épisodes caniculaires successifs, le problème de la gestion d...