Aller au contenu principal

Écoles privées : la reconnaissance par l'État « a faussé le marché »

Par Khansaa Bahra, Publié le 06/08/2019 à 11:58, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dans son dernier rapport sur le diagnostic du secteur privé au Maroc, la Banque mondiale estime que « la massification de l’enseignement supérieur au Maroc a exercé une forte pression sur les universités publiques, dont les capacités en termes de qualité et de quantité ne correspondent pas à la demande sociale ».

 

La banque rappelle que le Maroc reste loin de son objectif de 2010. En 2016-2017, à peine 5 % des 825 000 étudiants ayant accédé à l’enseignement supérieur ont été inscrits dans le privé.

 

« Le secteur privé ne représente que 5,3 % des effectifs d’élèves, loin de l’objectif national de 20 % fixé par la Charte nationale d’éducation pour 2010. »

 

La Banque Mondiale a ajouté que la nouvelle règlementation relative à la reconnaissance par l’État, introduite en 2014, « a faussé le marché tant pour les acteurs existants que pour les nouveaux, affectant l’inscription des étudiants dans les établissements privés ».

 

La Banque mondiale appelle à la révision de ce système et donne des recommandations pour le relancer :

 

« – L’environnement règlementaire devrait être amélioré afin d’uniformiser les règles de concurrence.

 

- Le gouvernement, par l’entremise des entreprises publiques, devrait cibler les segments du marché qui ne sont pas desservis par le secteur privé et qui pourraient contribuer à la prestation d’un service public.

 

- Les inscriptions dans le secteur privé seraient probablement plus nombreuses si les instruments de financement étaient plus largement mis à la disposition des étudiants, notamment par le biais de bourses d’études fondées sur le mérite.

 

- Les établissements publics et privés devraient être invités à publier les données sur les résultats et la satisfaction des élèves de leurs différents programmes ».

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...