Aller au contenu principal

Boeing verse 50 M$ d’indemnités aux familles des victimes des 737 MAX

Par Nora Jaafar, Publié le 18/07/2019 à 16:15, mis à jour le 06/01/2021 à 10:54          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Boeing Co (BA.N) a déclaré mercredi qu’elle consacrera la moitié d’un fonds de 100 millions de dollars US, qu’elle a créé après les deux crashs de ses avions 737 MAX, pour verser des indemnités aux familles des victimes, en collaboration avec Ken Feinberg, expert américain en rémunération, qui a travaillé aux côtés du premier fabricant mondial d’aviation, qui supervise la distribution du produit.

 

L’annonce du recrutement de Feinberg a eu lieu quelques minutes avant une audience intense de Paul Njoroge, un père de famille qui a perdu ses trois enfants, sa femme et sa belle-mère en mars dernier en Éthiopie dans l’un des deux crashs, devant la Chambre des représentants des États-Unis.

 

Feinberg a déclaré à Reuters que son équipe « commencera immédiatement à rédiger un protocole de réclamation pour les personnes admissibles », lors de sa première rencontre avec les représentants de Boeing, dont le siège social est à Chicago.

 

Il a géré de nombreux fonds d’indemnisation, notamment pour les victimes des attentats du 11 septembre 2001, des attentats aux États-Unis, de la marée noire de Deepwater Horizon en 2010, du crash des interrupteurs de démarrage de General Motors et de nombreuses fusillades survenues dans des écoles.

 

Le 737 MAX, l’avion à réaction le plus vendu de Boeing, a été immobilisé au sol dans le monde entier depuis mars dernier à la suite du crash de l’Ethiopian Airlines peu de temps après un incident similaire survenue en Indonésie en octobre. Les deux accidents ont fait 346 victimes.

 

Njoroge, 35 ans, a déclaré aux journalistes après son témoignage qu’il ne pensait pas que le public ferait confiance à Boeing à l’avenir. « Voulez-vous prendre ces avions ? Voulez-vous que vos enfants voyagent dans ces avions ? » interroge Njoroge. « Je n’ai plus d’enfants. »

 

Il a déclaré à un sous-comité de la Chambre qu’il fait encore des « cauchemars sur la façon dont (ses enfants) ont dû s’accrocher à leur mère en pleurant » pendant le vol fatidique.

 

Né au Kenya, Njoroge qui vit au Canada aujourd’hui a déclaré que Boeing a blâmé « les pilotes innocents qui n’avaient aucune connaissance et qui n’ont reçu aucune information sur le nouveau système MCAS défectueux qui pourrait provoquer les crashs ».

 

Boeing n’a pas abordé les questions spécifiques soulevées par Njoroge, mais a affirmé dans une déclaration que « nous regrettons vraiment les pertes de vie causées par ces deux accidents et nous sommes profondément désolés pour les familles et proches des personnes qui étaient à bord ».

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...

Les deux Corées rétablissent leurs canaux de communication

Ce mardi 27 juillet, la Corée du Nord et sa voisine du Sud ont annoncé le rétablissement de leurs canaux de communication, et ce, via leur hotline directe. Cette décision, qui a été simultanément anno...

Omra : l’Arabie saoudite accueillera les pèlerins étrangers

Ce dimanche 25 juillet, l’Arabie Saoudite a annoncé qu’à partir du 10 août prochain, les lieux saints pourront accueillir les pèlerins étrangers. «Quelques 500 entreprises et établissements s’apprêten...

Afghanistan : les États-Unis intensifient leurs frappes contre les talibans

Afin d’aider une armée afghane assiégée, les États-Unis ont intensifié leurs frappes aériennes dans le sud de l’Afghanistan. Selon Kenneth McKenzie, patron du Commandement central de l’armée américain...