Participation active de la délégation marocaine aux réunions BM-FMI © DR

Temps de lecture : 7 minutes


Washington : participation active de la délégation marocaine aux réunions BM-FMI

Temps de lecture : 7 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

Les travaux des réunions du printemps du Groupe de la banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI) ont eu lieu à Washington du 20 au 24 avril. Une délégation marocaine conduite par Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des Finances, a pris part à cet événement. Plusieurs rencontres officielles ont été tenues dans ce cadre.

Temps de lecture : 7 minutes

Une délégation marocaine conduite par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a eu d’intenses activités à Washington à l’occasion des travaux des Réunions de printemps du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI).



Tenu du 20 au 24 avril, ce conclave a accueilli une série de rencontres importantes, notamment la réunion du Comité de développement conjoint du GBM et du FMI et les réunions du Groupe consultatif africain avec le président du GBM, David Malpass et la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.




Lire aussi : Le FMI prévoit une croissance de 1,1% en 2022 et de 4,6% en 2023




 



L’importance de recourir à la numérisation



En sa qualité de présidente du groupe de pays au sein du Comité de développement (CD), constitué outre du Maroc, de l’Afghanistan, l’Algérie, le Ghana, l’Iran, le Pakistan et la Tunisie, Nadia Fettah Alaoui a prononcé une déclaration consacrée aux thématiques à l’ordre du jour du CD.



Dans ce cadre, la ministre a souligné l’importance de recourir à la numérisation pour promouvoir une croissance vigoureuse et inclusive d’une part, et de disposer d’une action collective urgente pour remédier à la crise de la dette qui se profile dans les pays en développement, d’autre part.




Lire aussi : FMI et Banque mondiale : le Maroc prêt à accueillir les assemblées annuelles




 



Réexamen de l’architecture financière mondiale actuelle



La ministre a également présidé les réunions du Groupe consultatif africain avec la directrice générale du FMI et le président du GBM, tenues respectivement les 21 et 22 avril 2022.



Lors de ces réunions, Fettah Alaoui, en tant que présidente du Caucus africain pour l’année 2022, a mis l’accent sur les défis auxquels sont confrontés la plupart des pays du continent notamment le surendettement, l’insécurité alimentaire, les fragilités et l’adaptation aux changements climatiques. Ces défis se sont accentuées par le déclenchement de la crise ukrainienne et son impact sur les prix des produits énergétiques et alimentaires, a-t-elle dit.



À cet égard, la ministre de l’Économie et des Finances a salué les initiatives des institutions de Bretton Woods pour aider les pays fragiles à revenu faible et intermédiaire à faire face à ces défis. Elle appelle ces deux institutions, compte tenu de leur positionnement de référence, à un «réexamen de l’architecture financière mondiale actuelle pour l’adapter aux besoins spécifiques de financement du développement des pays africains».



Stratégie nationale d’inclusion financière : un véhicule d’intégration économique



En marge de cet événement, la ministre de l’Économiel’Économie et des Finances a tenu une réunion avec la directrice générale du FMI, avec la participation en mode virtuel du wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.



Lors de cette rencontre, Fettah Alaoui a mis en avant la volonté du gouvernement marocain de poursuivre la dynamique des réformes engagées par le Royaume, conformément aux orientations du roi Mohammed VI, en particulier le programme de généralisation de la protection sociale, le plan de relance économique et la réforme du secteur des établissements et entreprises publiques.



La ministre a également salué les initiatives lancées par le FMI, sous le leadership de Georgieva, afin de mieux répondre aux besoins de financement des pays en développement, a ajouté le communiqué.



Dans le même ordre d’idée, tout en saluant les efforts du FMI, le wali de Bank Al-Maghrib a rappelé la stratégie nationale d’inclusion financière «en tant que véhicule d’intégration économique ciblant particulièrement les femmes, les jeunes et les très petites entreprises».



Georgieva a, pour sa part, félicité le Maroc pour la réussite de la campagne de vaccination menée pour faire face à la pandémie, et salué la stratégie proactive du Royaume en matière d’atténuation des effets de la crise et de relance économique.



Par ailleurs, la ministre de l’Économie et des finances a tenu des réunions bilatérales avec d’autres responsables du GBM et du FMI.



Lors de la réunion avec le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trotsenburg, les échanges ont porté notamment sur les relations de coopération avec le GBM et son rôle dans la dynamique économique et sociale du Maroc.




Lire aussi : Économie marocaine : le FMI optimiste quant à un rebond post-Covid-19




 



Rôle du financement privé dans la stratégie de développement du Royaume



La rencontre avec le directeur général de la Société financière internationale (SFI), Makhtar Diop, a été consacrée au rôle du financement privé dans la stratégie de développement du Royaume. La ministre a invité la SFI à renforcer son appui financier et technique pour accompagner les efforts du gouvernement en matière de financements innovants et d’amélioration des conditions d’accès au marché.



Lors de l’entrevue avec la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, les discussions ont porté principalement sur les défis auxquels sont confrontés les pays africains dans le contexte de la crise actuelle.



L’entretien avec la vice-présidente et secrétaire général du groupe de la Banque mondiale, Diariétou Gaye, a été l’occasion de discuter de l’état d’avancement des préparatifs pour l’organisation des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI qui se dérouleront en octobre 2023 à Marrakech.



À cet égard, Fettah Alaoui a réitéré l’engagement du Royaume à assurer la réussite de ce grand événement.



 



Promotion de l’attractivité économique et culturelle du Maroc



En tant que pays hôte de l’édition d’octobre 2023 des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, plusieurs séquences phares ont permis la promotion de l’attractivité économique et culturelle du Maroc au sein des deux institutions, basées à Washington, notamment à travers des stands d’information, des performances musicales et des dégustations des saveurs de la gastronomie marocaine.



Ces actions de promotion ont connu une importante affluence de la part des participants à ces Réunions du printemps qui ont pu ainsi découvrir les nombreux atouts économiques et culturels du Royaume, en avant-goût des Assemblées de l’année prochaine.



Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre d…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a é…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de ch…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au d…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les …

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rai…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la …

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, le…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les…

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes…

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié …

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…