Échanges extérieurs : une mission, préserver les réserves de changes

Temps de lecture : 3 minutes


Commerce extérieur : le Maroc perd au change

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Avec un déficit commercial qui devient structurel, une balance des paiements sous tension et une position extérieure globale qui se dégrade d’année en année, les indicateurs du commerce extérieur pour l’année 2021 ne sont pas réjouissants. L’Office des changes a publié un rapport détaillé sur les échanges extérieurs du Maroc à fin décembre 2021.

Temps de lecture : 3 minutes

Dans son communiqué, l’Office des changes indique qu’à fin 2021, le déficit commercial affiche un solde en hausse de 24,3% ou 38,8 milliards de DH (MMDH), se situant à 198,6 MMDH contre 159,8 MMDH en 2021. L’office explique que les échanges commerciaux de marchandises ont progressé tant au niveau des importations qu’au niveau des exportations par rapport à l’année 2020 et que le taux de couverture est demeuré quasi-stable (62,3%). «En effet, les importations augmentent de 24,7% ou +104,6 MMDH atteignant une valeur de 527,4 MMDH en 2021 contre 422,9 MMDH une année auparavant. De même, les exportations s’améliorent de 25% ou +65,8 MMDH passant de 263,1 MMDH en 2020 à 328,8 MMDH en 2021», note l’office.



 



Position extérieure globale en situation débitrice



La position extérieure globale (PEG) fait ressortir une situation nette débitrice de 771,3 MMDH à fin décembre 2021, contre -765,2 MMDH à fin septembre 2021. La PEG reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde. Dans le détail, cette situation résulte de la hausse simultanée des encours des engagements financiers (+15,9 MMDH) et des avoirs financiers (+9,8 MMDH), explique l’office. L’accroissement des engagements financiers est conséquent, principalement, de la progression de l’encours de la composante « autres investissements » de 9,6 MMDH et de l’encours des investissements directs étrangers au Maroc de +6,6 MMDH. Pour sa part, la hausse de l’encours des avoirs financiers s’explique, essentiellement, par l’accroissement de 13 MMDH des avoirs de réserve compensé, néanmoins, par la baisse de l’encours de la composante « autres investissements » de 5,3 MMDH.



 



Creusement du déficit du compte des transactions courantes



Les résultats de la balance des paiements au titre de l’année 2021 font ressortir un déficit du compte des transactions courantes de 29,1 milliards de dirhams (MMDH), contre -13,4 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 15,7 MMDH, selon l’Office des changes. Cette évolution s’explique d’une part, par l’accroissement des déficits enregistrés au titre des échanges de biens et du revenu primaire à concurrence de 31,4 MMDH et 6,6 MMDH respectivement et d’autre part, par la baisse de l’excédent de la rubrique des services passant de 63,6 MMDH à 62,4 MMDH. Ces évolutions ont été partiellement contrebalancées par l’amélioration de l’excédent du revenu secondaire de 23,5 MMDH, poursuit l’Office. Pour sa part, le volume des transactions courantes s’est établi à 1.111,3 MMDH en hausse de 21,6% sous l’effet combiné de l’augmentation des recettes courantes (+91 MMDH) et des dépenses courantes (+106,7 MMDH).



Le commerce extérieur est l’une des faiblesses structurelles de l’économie marocaine. Malgré plusieurs accords de libre-échange, la balance est structurellement déficitaire. Le plus gros du déficit provient des échanges avec la Chine, les États-Unis et l’Union européenne. Partant de là, le Maroc doit rapidement revoir la structure de son commerce extérieur de façon à améliorer la PEG et à réduire un déficit commercial alarmant.  



Recommandé pour vous

Prix des carburants : la baisse va-t-elle durer ?

Temps de lecture : 4 minutes

C’est une bonne nouvelle au cœur de l’été. Depuis hier, les prix des carburants ont reculé pour la seconde quinzaine du mois d’août dans de no…

Retour des MRE : l’économie reprend des couleurs

Temps de lecture : 3 minutes

Le bon déroulement de l’opération Marhaba 2022 se fait déjà sentir. L’économie nationale retrouve enfin des couleurs. Après une absence de deu…

CMI : bonne tenue de l’activité monétique au premier semestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a dévoilé, vendredi 12 août, les chiffres de l’activité monétique marocaine au premier semestre de 202…

Économie nationale : un redressement de 7,9% de la croissance en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Après une récession sans précédent provoquée par la crise sanitaire, l’économie mondiale a enregistré une forte reprise en 2021. Au Maroc, la …

10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

Temps de lecture : 4 minutes

Le 10 août marque la Journée nationale du migrant. Cette année, le thème de cette célébration concerne la contribution des Marocains résidant …

Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce d…

Made in Morocco : pour la valorisation du savoir-faire marocain

Temps de lecture : 5 minutes

Faire du Made In Morocco une véritable marque de fabrique, sur les plans national et international, ainsi qu’un véritable moteur de développem…

PLF 2023 : ce qu’il faut retenir de la note de cadrage de Aziz Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes

Dans sa note de cadrage du projet de loi de Finances (PLF), Aziz Akhannouch réitère la détermination du gouvernement à continuer de mener en 2…

Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

Temps de lecture : 3 minutes

Le magazine économique Forbes vante le grand potentiel du Maroc à produire de l’énergie propre grâce à la richesse de ses ressources naturelle…

DTFE : la dette publique s’est établie à 388,1 MMDH à fin mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Selon le bulletin de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), la dette publique s’établit à 388,1 milliards de DH (MMDH) en …

Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19, l’accès à l’emploi est devenu de plus en plus compliqué. Au Maroc, c…

Balance commerciale : le tourisme et l’OCP en tête de liste

Temps de lecture : 3 minutes

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», révèle le dernier rapport de l’Office des changes. O…