Aller au contenu principal

Nombre record des candidates japonaises au parlement malgré le sexisme

Lorsque l’activiste antinucléaire Junko Isogai s’est présentée aux élections dans la région de Niigata, dans le nord du Japon, elle avait un caractère étrange : non seulement des discours et des discussions avec ses électeurs, mais elle a amadoué des bailleurs potentiels.

Par Nora Jaafar, Publié le 15/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon les candidats et les experts, ces pratiques de campagne traditionnelles, qui reposent sur l’interaction directe et les liens personnels, sont parmi les nombreux obstacles auxquels se heurtent les femmes lorsqu’elles tentent de s’engager dans la politique japonaise dominée par les hommes.

 

Parmi les autres obstacles, on compte le manque de modèles de comportement, les normes sociales qui découragent les femmes de s’exprimer et le fardeau d’un travail intense et à temps plein dans une société où les femmes sont censées être responsables des tâches ménagères, de l’éducation des enfants et de soigner les aînés.

 

Le Premier ministre Shinzo Abe a fait de l’intégration d’un plus grand nombre de femmes dans la population active un pilier politique. Mais la politique reste dominée par les hommes.

 

Depuis qu’Abe est arrivé au pouvoir en décembre 2012, le classement mondial des femmes parlementaires au Japon est tombé de la 122e à la 164e place sur 193 pays. Son Parti libéral-démocrate compte un plus faible pourcentage de femmes parlementaires que son principal parti d’opposition.

 

Une élection à la Chambre haute le 21 juillet prochain sera le premier scrutin national depuis l’adoption d’une loi sur la parité des sexes qui fixe des objectifs non contraignants pour les partis afin de présenter un nombre égal de candidats et de candidates. Le pourcentage record de femmes candidates est de 28 %.

 

Mais seulement 15 % des candidats du LDP sont des femmes, contre 45 % pour sa principale opposition, le Parti démocratique constitutionnel du Japon (CDPJ).

 

Sakura Uchikoshi, avocate basée à Tokyo et qui fait ses premiers pas en politique dans le district rural de Niigata, fait partie des candidats de l’opposition.

 

Les femmes de Niigata sont connues pur être de fortes politiciennes, notamment l’ancienne ministre des Affaires étrangères Makiko Tanaka. La région compte actuellement trois députées dans l’opposition.

La Chine annonce une croissance économique record

Ce vendredi 16 avril, la Chine a annoncé que sa reprise économique s’est accélérée au premier trimestre. En effet, le pays a annoncé une hausse record de sa croissance économique (+18,3% sur un an). C...

Pfizer : une troisième dose «probablement» nécessaire

Dans des déclarations faites à la chaîne de télévision américaine CNBC, Albert Bourla, président directeur général de Pfizer, a indiqué que les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer contre la ...

L’ONU condamne l’islamophobie en France

Ce jeudi 15 avril, Miguel Angel Moratinos, le haut représentant de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), a fermement condamné les actes islamophobes dont les musulmans ont été récemm...

Covid-19 : comme partout dans le monde, les soignants de France sont dépassés

Comme partout dans le monde, les personnels soignants, ces soldats mobilisés depuis plus d’un an pour conduire la guerre contre la Covid-19, commencent à atteindre leurs limites. France info s’es...

Renseignement américain : les menaces mondiales qui guettent les USA

Ce mercredi 14 avril, Avril Haines, la directrice du renseignement national américain, a avancé que l’Iran contribue à l’instabilité au Moyen-Orient, lors d’une audition publique du Congrès sur les «m...

Décès de Bernie Madoff, grand escroc américain

Bernie Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, 65 milliards de dollars, est mort ce mercredi à l’âge de 82 ans dans la prison de la Caroline du Nord, où il purgeait une ...