Ligue arabe

Temps de lecture : 4 minutes


Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. Hossam Zaki, sous-secrétaire général et directeur du cabinet du secrétaire général de la Ligue des États arabes a déclaré que le sommet se tiendra après le mois sacré de Ramadan qui tombe cette année en avril, sans pour autant citer de date précise.

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un véritable coup dur pour l’Algérie. Le 31e sommet de la Ligue Arabe, qui devait avoir lieu au mois de mars prochain à Alger, a été reporté. Hossam Zaki, secrétaire général adjoint de la Ligue des États arabes a expliqué dans une sortie médiatique «que la date n’avait pas encore été fixée et qu’elle était soumise à des concertations entre l’Algérie et le S.G de la Ligue arabe pour choisir une date convenant à toutes les parties et garantir une large participation des chefs arabes, notamment dans la conjoncture sanitaire dictée par la pandémie de Covid-19».



Le responsable a noté que la date du sommet sera annoncée le 9 mars prochain au secrétariat général du Caire, mais que ce dernier ne se tiendra pas avant le mois de Ramadan 2022. D’après le site Financial Afrik, «les pays du Golfe tiennent à en fixer l’agenda ligne par ligne au grand dam de l’Algérie qui souhaite inscrire certaines questions dans l’ordre du jour. Il s’agit notamment de la guerre au Yémen, de la question syrienne (pays suspendu de la Ligue Arabe) et de la normalisation engagée par plusieurs pays arabes avec Israël».



 



Une situation interne compliquée



Contacté par LeBrief, le politologue Najib Mikou estime que l’Algérie vit une situation intérieure assez critique et qu’il est très compliqué d’organiser un sommet dans ces conditions : «Il y a un tiraillement entre les centres de pouvoir en Algérie. Les conditions ne sont pas favorables pour que le pays tienne ce sommet. L’Algérie a un problème de sécurité, de stabilité et de positionnement dans le monde arabe», ajoute-t-il.



Notre intervenant souligne que la position de plusieurs pays envers Israël est aussi un des points clés de ce report : «Ce n’est pas le moment d’organiser un sommet car il y a un gémissement général. Il y a beaucoup d’indicateurs qui ne sont pas favorables à l’Algérie, dont le retour d’Israël sur la scène et les pays du Golfe qui reprennent du poil de la bête après la crise avec le Qatar. Toutes les cartes dans le monde arabe ne sont pas en faveur de l’Algérie», juge Najib Mikou.




Lire aussi : Sahara : la tournée régionale de De Mistura prend fin, l’Espagne veut intervenir




Le politologue n’éloigne pas la probabilité que le sommet soit délocalisé : «Je crois qu’on ira vers un sommet qui sera organisé dans un autre pays. Si demain l’Arabie Saoudite présente son souhait de tenir ce sommet à Mekkah, personne ne sera contre l’idée. L’Algérie elle-même dira que c’est le meilleur cadre en remplacement de sa capitale», souligne Najib Mikou.



Ce dernier considère enfin que la situation actuelle dans le monde arabe, en plus de la prédominance et le rayonnement du Maroc dans ces pays, n’est pas propice pour que l’Algérie tienne un sommet de cette envergure, en présentiel sur ses terres.



 



Une politique agressive envers le Maroc 



Dans une lecture de ce dossier, le site Barlamane assure que le régime militaire en Algérie a condamné à l’échec ce sommet arabe. «Publiquement, l’Algérie parle de faire du sommet arabe une occasion d’unir les pays Arabes, alors qu’elle poursuit sa politique agressive envers le Maroc, membre de la Ligue arabe, rompant ses relations avec lui et fermant ses frontières aériennes et terrestres avec le royaume».




Lire aussi : Maroc-Emirats : des relations soudées depuis un demi-siècle




Pour nos confrères, l’Algérie a montré ses intentions d’utiliser le sommet arabe pour distiller ses discours qui cherchent à diviser les Arabes, notamment sur la question de l’intégrité territoriale du Maroc. «L’Algérie a publié une image du sommet l’amputant de son Sahara, et ce, au mépris de la Ligue arabe et de l’image officielle qu’elle a adoptée et qu’elle a diffusé à nouveau avec la carte complète du Maroc montrant sa position ferme contre celle du régime militaire».



Une chose est sûre, le report de ce sommet risque de renforcer le débat stérile qui règne dans les pays arabes. Un débat qui dure depuis très longtemps et qui n’est visiblement pas prêt de prendre fin. 



Recommandé pour vous

Menaces du Polisario : quels enjeux ?

Temps de lecture : 3 minutes

Le Polisario a annoncé, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière aux camps de Tindouf, l’intention de mener de nouvelles «opérations…

Sahara : le Suriname exprime son plein soutien au plan marocain d’autonomie

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, ce m…

Tourisme : le plan de relance de la tutelle

Temps de lecture : 3 minutes

Comment assurer la relance du tourisme ? Tel était l’objet de la réunion du jeudi 19, présidée par Aziz  Akhannouch, chef du gouvernement. Nad…

Hassan Saoud : notre pays a pu créer une gouvernance sécuritaire efficace

Temps de lecture : 5 minutes

LeBrief : Lundi, le Maroc a tristement commémoré les 19 ans des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Depuis ce drame, le Maroc a…

Sebta et Melilia : quid des conditions d’entrée et de sortie du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Jeudi dernier, le ministre espagnol de l’Intérieur a annoncé que les frontières terrestres des présides occupés de Sebta et Melilia seront ouv…

Coalition mondiale contre Daech : clôture et bilan

Temps de lecture : 3 minutes

La réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a pris fin ce mercredi 11 mai à Marrakech. 47 ministres, dont 38 chefs de diplo…

Maroc-Espagne : ouverture des frontières de Sebta et Melilla le 17 mai

Temps de lecture : 7 minutes

Le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé, ce jeudi, dans son site officiel, que la réouverture des frontières terrestres avec Sebta et M…

Coalition mondiale contre Daech : Quels enjeux ?

Temps de lecture : 3 minutes

Organisée à Marrakech, la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a lancé ses travaux ce mercredi 11 mai. Un évènement emb…

Aziz Akhannouch : la situation de l’emploi et de l’investissement au Maroc se présente sous de bons auspices

Temps de lecture : 5 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, est intervenu, mardi 10 mai, devant la Chambre des conseillers, lors de la séance mensuelle sur la p…

Maroc-Égypte : vers une consolidation du partenariat politico-économique

Temps de lecture : 7 minutes

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, s’est rendu au Maroc, lundi 9 mai, sur invitation officielle de son homologue mar…

Politique migratoire : consolidation de la coopération maroco-espagnole

Temps de lecture : 1 minute

Le Maroc et l’Espagne affichent, depuis la signature en 1991 du Traité d’Amitié, de bon voisinage et de coopération, un engagement ind…

Accord social : les principaux points et réactions

Temps de lecture : 9 minutes

À la veille de la fête du Travail, le gouvernement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les centrales syndicales les …