Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib © DR

Temps de lecture : 3 minutes


Programme Intelaka : rejet de plus d’un tiers des demandes de financement

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Lancé depuis février 2020, sur hautes instructions royales, le projet Intelaka n’a toujours pas atteint ses objectifs. Selon des données de Bank Al-Maghrib (BAM), le taux de rejet des demandes de financement déposées auprès des banques dans le cadre dudit programme a dépassé le tiers. Un constat alarmant, déplorent les autorités financières, dont la Banque centrale.



Notons que ce projet a été réalisé par les réseaux bancaires du Royaume, sous la supervision du ministère de l’Économie et de Finances et plusieurs autres partenaires, notamment BAM et la Caisse centrale de garantie (CCG). Il a pour objectif de faciliter l’accès au financement, qui représente 75% des préoccupations des petites et moyennes entreprises (PME). Il vise aussi à offrir des garanties qui vont jusqu’à 80% grâce au Fonds d’affectation spéciale créent au titre de la Loi de Finances 2020. Sur instructions du Roi, ce dernier porte sur une enveloppe de huit milliards de DH (MMDH), dont deux MMDH dédiés au monde rural, sur les garanties, puis sur les taux d’intérêt historique qui vont de 1.75% (dans le monde rural) à 2% (en règle générale).



Cependant, ce programme a connu beaucoup de problèmes, dont le pourcentage élevé de demandes de financement rejetées. Cette problématique a été relevée par Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’issue de la réunion du Conseil d’administration de la BAM. Pour Jouahri, il n’est «pas normal que le taux de rejet des dossiers de demandes dépasse le tiers», surtout que les groupes ciblés par le programme Intelaka ont besoin d’un important soutien, notamment au niveau de la préparation des dossiers de financement bancaire.



Le wali de BAM estime que ce point nécessite «une politique d’accompagnement des projets afin que les dossiers de financement soient complets, ce qui permettra aux banques d’avancer rapidement vers l’approbation du financement et non le rejet». Aussi, il a précisé qu’une coordination entre les centres régionaux d’investissement et une classification des partenaires capables de soutenir les personnes qui demandent des prêts sont essentielles pour établir un cadre approprié, intégré et simple pour le dépôt des demandes auprès des banques, et faciliter l’accès au financement.



Par ailleurs, Abdellatif Jouahri a également évoqué les infractions relevées par les services de BAM. Il a indiqué que la Banque centrale a reçu des rapports sur des cas de fraude dans le cadre du Programme Intelaka, ajoutant que certains dossiers se sont soldés par un suivi judiciaire, notamment le cas d’une banque qui poursuit un demandeur de financement et le directeur d’une agence bancaire pour corruption.


Bank Al-Maghrib, financement, programme Intelaka

Recommandé pour vous

Industrie manufacturière : une augmentation de la production prévue pour le deuxième trimestre

Temps de lecture : 4 minutes

Les entreprises de l’industrie manufacturière s’attendent à une augmentation de leur production au deuxième trimestre (T2) 2022. C’est c…

Global Gateway : le Maroc accompagnera l’Union européenne

Temps de lecture : 1 minute

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a affirmé, ce mardi à Bruxelles, que le Maroc accompagnera l’Union européenne dans le déploiement de …

Tourisme : « Maroc, Terre de Lumière » sacrée meilleure campagne publicitaire internationale

Temps de lecture : 2 minutes

Le quotidien de référence espagnole « La Razon » a consacré, mardi 21 juin, à Madrid, la campagne « Maroc, Terre de Lumière » de l’Office nati…

« World Power-to-X Summit » : de nouveaux partenariats autour de l’hydrogène vert

Temps de lecture : 3 minutes

Plusieurs conventions de partenariat se rapportant au domaine de l’hydrogène vert ont été signées, mercredi 22 juin, à Marrakech, en marge de …

Dakhla : bientôt une usine de dessalement d’eau de mer et un parc éolien

Temps de lecture : 3 minutes

Une cérémonie de signature du mémorandum d’entente pour la création, à Dakhla, d’une station de dessalement d’eau et d’un parc éolien a été pr…

Chambre des représentants : adoption du projet de loi relatif aux obligations sécurisées

Temps de lecture : 2 minutes

Le projet de loi n°94.21 relatif aux obligations sécurisées a été adopté, lundi 20 juin, à l’unanimité à la Chambre des représentants.

Aéronautique : extension du site Safran Nacelles Morocco à Casablanca

Temps de lecture : 3 minutes

Le Groupe industriel et technologique Safran, spécialisé dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et de la défense, a inau…

Journée nationale du commerçant : une célébration sous le signe de la digitalisation

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministère de l’Industrie et du commerce a organisé, mardi 21 juin, à Casablanca, une cérémonie commémorative de la Journée nationale du com…

Marrakech : reprise des vols directs de la compagnie aérienne “Saudia”

Temps de lecture : 1 minute

Les vols directs et saisonniers vers Marrakech de la compagnie aérienne “Saudia” reprennent avec trois fréquences par semaine et un départ de D…

HCP : l’indicateur d’inflation sous-jacente en hausse de 5,6% sur une année

Temps de lecture : 2 minutes

Au cours du mois de mai, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,3% par rapport au mois précédent. Cette progression fait su…

GNL : le Maroc va signer le premier contrat d’achat

Temps de lecture : 2 minutes

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a révélé que le Maroc va signer un premier contrat d’achat…

Bâtiments : augmentation de 198% des prix de certains matériaux

Temps de lecture : 1 minute

La crise économique n’a épargné aucun secteur. Le prix de certains matériaux liés à la construction des bâtiments ont augmenté de 198%. C…