Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Politique / Le PLF 2022 adopté à la première Chambre

Le PLF 2022 adopté à la première Chambre

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

La Chambre des représentants vient d’adopter à la majorité le Projet de loi de finances (PLF) N 76.21 au titre de l’exercice 2022, en deuxième lecture. En effet, lors d’une séance plénière présidée par Rachid Talbi Alami, 123 députés ont donné leurs avals alors que 41 autres s’y sont opposés et aucune abstention n’a été enregistrée.

Ainsi, ce projet de loi est définitivement adoptéIl ne reste plus que sa publication au Bulletin officiel (BO).

Plutôt dans la journée, les députés membres de la commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des représentants ont accepté ce lundi, en deuxième lecture, les amendements introduits au Projet de loi de finances (PLF) 2022 par les conseillers de la 2e Chambre.

Parmi ces amendements, figurent ceux qui portent sur l’application d’un droit d’importation à un taux unifié de 2,5% pour les matières premières utilisées dans le traitement du diabète, ainsi que l’exonération des téléphones basiques et les téléviseurs 32 pouces de la taxe intérieure de consommation (TIC) écologique pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens.

Les principaux amendements retenus portent également sur la baisse de l’impôt sur le transport des personnes et des marchandises à 10%, l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sans droit à déduction sur les intérêts des prêts accordés par les établissements de crédit aux étudiants de l’enseignement privé ou public ou de la formation professionnelle dédiée au financement de leurs études au Maroc ou à l’étranger et l’exonération de la TVA sans droit à déduction sur les métaux de récupération.

Suite à l’approbation de ces amendements, les entreprises opérant dans les zones d’accélération industrielle et les entreprises de services bénéficiant du système fiscal spécial au pôle financier de Casablanca (Casablanca Finance City) devront désormais payer la contribution sociale de solidarité sur leurs bénéfices.

Il s’agit aussi de prolonger la durée d’inscription du secteur informel dans le tableau professionnel jusqu’à la fin de 2022 ainsi que de la suppression des amendes et des augmentations entraînées par les opérations de transport touristique.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Abdellatif Ouahbi annonce l’intégration de l’IA dans le système judiciaire

Le ministère de la Justice prend un virage numérique audacieux en intégrant l'intelligence artificielle dans ses procédures judiciaires, vis…

Conseil de gouvernement : restructuration d’institutions sanitaires et nouvelles initiatives pour le CCM

Lors de sa réunion hebdomadaire, le Conseil de gouvernement a adopté plusieurs projets de loi, marquant ainsi une évolution notable dans div…

A l’ONU, Omar Hilale appelle l’Algérie à repenser sa position sur le Sahara

Lors de son intervention récente à New York, Omar Hilale, ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies, a pointé du doigt l'Algérie concern…

Maroc-Italie : Laftit reçoit son homologue Matteo Piantedosi

Dans un climat de collaboration renforcée, Rabat a été le cadre d'une rencontre entre le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, et son …

Le Maroc soutient la nouvelle résolution de l’ONU pour Gaza

Lors d'un point de presse tenu mardi à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains…

Élections européennes : la France insoumise en tête chez les Français du Maroc

Lors des élections européennes, la liste de La France insoumise (LFI) conduite par Manon Aubry a remporté plus de 38% des voix au Maroc, ain…

À Amman, Akhannouch s’entretient avec son homologue jordanien

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rencontré le premier ministre jordanien, Bisher Al-Khasawneh, dans la région de la mer Morte, en…

Amman : Aziz Akhannouch représente le Roi à la Conférence humanitaire sur Gaza

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, est arrivé à Amman pour représenter le roi Mohammed VI à la Conférence internationale de haut nive…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire