Temps de lecture : 4 minutes


Covid-19 : la menace Omicron s’approche

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Après la limitation à dix personnes pour assister aux obsèques et funérailles ainsi que la rupture des liaisons aériennes et maritimes pour une durée de deux semaines, de nouvelles restrictions sont tombées vendredi dernier. Il s’agit de l’interdiction des festivals et des manifestations sur l’ensemble du territoire national. Pourquoi toutes ces restrictions alors que la situation épidémiologique est rassurante ? Faut-il s’attendre prochainement à un retour du couvre-feu ? Le point avec les scientifiques.

Temps de lecture : 4 minutes

Le Maroc résiste à la propagation du variant Omicron dans le monde. Pourtant, ce vendredi, le gouvernement a annoncé une nouvelle restriction qui vient s’ajouter à deux autres mesures prises pour lutter contre la propagation de ce virus. L’exécutif a décidé d’interdire les festivals et les manifestations culturelles et artistiques sur l’ensemble du territoire marocain. L’objectif de ces restrictions est de limiter les risques de contamination à la Covid-19 et se prémunir contre l’arrivée du nouveau variant au Maroc.



La pression est d’autant plus forte que le variant Omicron a été détecté en Tunisie. Il s’agit d’un Congolais de 23 ans arrivé à Tunis via Istanbul. Le test PCR et le séquençage ciblé que le voyageur a subi ont confirmé sa contamination au variant Omicron. Aussitôt la nouvelle souche détectée, tous les voyageurs qui étaient à bord du même avion ont été contactés par les autorités tunisiennes pour être testés.



À ce jour, 38 pays ont confirmé la présence du variant Omicron sur leur territoire. Le nombre de décès liés à ce variant reste inconnu. L’OMS assure n’avoir “aucune information” sur ce sujet.



 



Vers de nouvelles restrictions plus ardues ?



Même si aucun cas du variant Omicron n’a été détecté au Maroc, le gouvernement continue de serrer la vis. L’arrivée de nouvelles mesures restrictives n’est pas écartée. Interrogé par LeBrief sur la probabilité d’un retour du couvre-feu nocturne, Moulay Mustapha Ennaji, membre du Comité scientifique et technique de la Covid-19, souligne que tout dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique : «La question d’un retour au couvre-feu n’est pas d’actualité, car la situation épidémiologique est stable, il faut tout faire pour la maintenir ainsi», note le professeur Ennaji.



Ce dernier souligne que toutes ces mesures préventives sont prises dans l’objectif de retarder au maximum l’arrivée du nouveau variant et appelle à davantage de mobilisation dans la campagne de vaccination pour limiter les cas de réanimation et de décès dans les hôpitaux.



 



Hausse des contaminations à la Covid-19, faut-il s’inquiéter ?



Les chiffres hebdomadaires des contaminations à la Covid-19 sont en légère hausse. Durant la semaine du 15 au 22 novembre, 697 cas de contamination ont été enregistrés. Le nombre des personnes contaminées par le virus a augmenté pour atteindre 809 cas durant la semaine du 22 au 29 novembre pour passer a 859 cas durant la semaine du 29 novembre au 6 décembre. Faut-il y voir une menace à venir ? Nous avons contacté le professeur Tayeb Hamdi pour nous livrer son avis.



«C’est probablement les prémices de la vague delta qui frappe actuellement l’Europe. Il faut attendre encore quelques jours pour voir la tendance générale de cette hausse», dit-il.



Le professeur note que le gouvernement fait face à deux défis. Le premier est relatif à la vague delta liée à la saison d’hiver et le second est relatif aux craintes liées à Omicron. «Face à ce double défi, il est évident qu’il ne faut pas s’attendre à un allégement des mesures restrictives, bien au contraire. À la population de faire en sorte à ce que ces mesures soient les plus douces possibles», explique-t-il.



 



Une campagne de vaccination quasi à l’arrêt



Malgré un stock de près de 14 millions de doses, la campagne de vaccination est presque à l’arrêt. 3021 personnes seulement ont reçu des doses du vaccin anti-Covid-19 ce dimanche 5 décembre. 299 d’entre elles ont reçu la première dose, 888 ont reçu la seconde et 1834 personnes ont reçu la troisième. Le nombre total des vaccinés a atteint 24,43 millions de personnes.



Malgré l’instauration du pass vaccinal et toutes les mesures restrictives mises en place, quatre millions de Marocains sont toujours attendus pour recevoir leur anti-Covid. Mais visiblement, ces derniers ne comptent pas céder à la volonté gouvernementale.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…