Temps de lecture : 4 minutes


Échanges extérieurs : des chiffres rassurants

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

L’Office des changes (OC) a publié cette semaine les indicateurs mensuels des échanges extérieurs à fin octobre 2021. Il en ressort que les exportations et les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) sont en nette hausse par rapport à la même période de 2020. Lecture globale des statistiques de l’OC avec Ahmed Azirar, professeur en économie et en commerce international.

Temps de lecture : 4 minutes

Les indicateurs économiques sont au vert à fin octobre 2021 par rapport à la même période de l’année 2020. C’est ce que l’on peut tirer du récent bulletin publié par l’Office des Changes sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs. Les exportations se situent à 260,15 milliards de DH (MMDH) en hausse de 20,7% par rapport à fin octobre 2020. Au même titre, les importations augmentent de 22,9% par rapport à fin octobre 2020, et de 3,3% par rapport à fin octobre 2019. Ainsi, le déficit commercial s’établit à 164,17 MMDH soit +26,6% par rapport à fin octobre 2020. Le taux de couverture, quant à lui, se situe à 61,3%.



Contacté par LeBrief, Ahmed Azirar, analyste économique et professeur en commerce international, indique que les exportations continuent leur progression et dépassent même les chiffres de 2019, ce qui est une excellente nouvelle. «Cela prouve que la diversification de l’économie marocaine est une bonne chose, ceci étant nous restons en difficulté par rapport à plusieurs points notamment sur le plan de la dépendance à l’importation de l’énergie», note Ahmed Azirar.




Lire aussi : L’Office des changes lance SMART, sa plateforme de télé-service




En effet, la facture énergétique a augmenté de 43,1%. Cette évolution est due à la hausse des approvisionnements en gasoil et fuel (+9,2 MMDH) tributaires de l’accroissement des prix de 34% (5.101 DH/tonne à fin octobre 2021 contre 3.807 DH/tonne un an auparavant), et l’élévation des quantités importées de 10,7% : 5.540 millions de tonnes à fin octobre 2021 contre 5.004 millions de tonnes à fin octobre 2020.



L’OC note toutefois que les importations de ce produit à fin octobre 2021 demeurent inférieures à celles affichées durant la même période en 2018 et en 2019.



 



L’importation des marchandises en hausse



Concernant les importations de marchandises, elles ont connu une hausse de 22,9% faisant suite à la hausse des achats de la totalité des groupes de produits, principalement, des produits finis de consommation (+24,43 MMDH), des produits énergétiques (+17,74 MMDH) et des demi-produits (+17,46 MMDH).



La hausse des achats des produits finis de consommation (+32,1%) résulte essentiellement de l’augmentation des achats des voitures de tourisme (+5,062 MMDH), des médicaments et autres produits pharmaceutiques (+4,682 MMDH) et des achats des parties et pièces pour voitures de tourisme (+3,165 MMDH).




Lire aussi : Les « Youtubeurs » marocains dans le viseur de l’Office des changes




«Ce sont des choses sur lesquels nous devons travailler pour que nous puissions améliorer nos secteurs de souveraineté. L’objectif est aujourd’hui de réduire la dépendance que la pandémie nous a infligée», précise Ahmed Azirar. Côté services, notre intervenant souligne que les ouvertures des lignes aériennes ont permis une reprise des voyages. «Malheureusement, tout est bloqué de nouveau aujourd’hui. Nous espérons qu’Omicron ne sera qu’un feu de paille pour que l’on puisse revenir très rapidement à une situation normale», dit Ahmed Azirar, appelant l’État à réagir vite pour prévenir le secteur d’une faillite.



 



Hausse des transferts MRE



Les envois de fonds réalisés par les MRE se situent à 79,65 MMDH à fin octobre 2021 contre 55,58 MMDH à fin octobre 2020 soit un accroissement de 43,3%. «Cela prouve bien que le Maroc reste très lié à sa diaspora qui continue d’irriguer le pays en devises», note Ahmed Azirar.



Globalement, notre intervenant souligne que les chiffres sont rassurants et logiques, mais que sur le plan international, la situation est obscure. «L’OMC est bloquée et n’a pas pu tenir sa réunion cette semaine. De l’autre côté, les USA semblent se détourner des affaires de l’OMC». Pour Azirar, la seule bonne nouvelle est l’annonce de l’Union européenne qui va lancer un grand projet de partenariat d’investissement avec l’Afrique. «L’UE veut rentrer dans la mêlée et faire face à la Chine, ce qui est une bonne chose pour le Maroc étant donné sa position, son histoire et son expérience sud-sud».


CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…