Aller au contenu principal

Le Maroc suspend ses vols avec la France à partir du 26 novembre

Comme annoncé en exclusivité par LeBrief, les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols réguliers de passagers à destination et en provenance de la France à partir du vendredi 26 novembre à 23h59. «Cette décision intervient afin de préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19 et pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen», précise le Comité interministériel dans un communiqué.

Par Mohamed Amine Hafidi, Publié le 25/11/2021 à 17:15, mis à jour le 25/11/2021 à 18:24
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
royal air maroc

Comme annoncé en exclusivité par LeBrief, les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols réguliers de passagers à destination et en provenance de la France à partir du vendredi 26 novembre à 23h59. Une décision qui vient d’être communiqué par le Comité interministériel de coordination et de suivi du dispositif régissant les voyages internationaux pendant la pandémie.

«Cette décision intervient afin de préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19 et pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen», précise le Comité interministériel dans un communiqué. La suspension entrera en vigueur à partir du 26 novembre 2021 à 23h59, et ce, jusqu'à nouvel ordre, souligne la même source.

Selon nos informations, seuls les vols de rapatriements seront autorisés à partir du Maroc vers l’Hexagone. «La France enregistre plus de 30.000 cas par jour. C’est énorme. La décision de fermeture de l’espace aérien est très justifiée», nous confie Said Moutawakil, membre du Comité scientifique et technique contre la Covid-19. Pour sa part, Saïd Afif, membre du Comité scientifique de vaccination anti-Covid, la situation épidémique en France n’est pas reluisante. «La situation est inquiétante en France et nous devons nous prémunir contre ce risque vu que la France est un grand émetteur de voyageurs vers le Maroc», nous déclare Saïd Afif.

Rappelons que le gouvernement français a annoncé, ce jeudi, le renforcement des mesures de lutte contre le Covid-19, alors que le pays fait face à une cinquième vague de la pandémie. «Oui la France connaît à son tour une cinquième vague plus forte, plus longue que la quatrième vague survenue cet été», a prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran, au début d’une conférence de presse consacrée à l’annonce de ces mesures anti-Covid. «Nous pouvons passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants», a-t-il souligné, aux côtés notamment du ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Si le responsable gouvernemental a, à ce stade, écarté tout recours à un reconfinement de la population, à la fermeture anticipée de commerces ou à des restrictions de déplacement, il a décrété le retour de l'obligation du port du masque partout en intérieur dans les lieux recevant du public, à compter de vendredi, y compris dans les lieux où le pass sanitaire est réclamé (restaurants, lieux de spectacle, musées...).

Par ailleurs, le rappel vaccinal contre le Covid-19, le plus souvent sous forme d'une troisième dose, qui n'était accessible qu'aux plus de 65 ans, sera «ouvert à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection», à partir de ce samedi, a-t-il ajouté.

A compter du 15 janvier, le pass sanitaire de tous les autres publics ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans le délai de sept mois après la dernière injection, a annoncé, par ailleurs, le ministre. En outre, la validité du test anti-Covid pour les non-vaccinés voulant profiter du pass sanitaire va, lui, passer de 72 heures à 24 heures.
 

Palestine-Israël : le roi Mohammed VI plaide pour une solution à deux Etats

À l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le roi Mohammed...

Enseignants contractuels : le gouvernement rencontre les syndicats ce mercredi

Avec toutes les polémiques actuelles qui concernent l’éducation nationale, c’est sans surprise que ...

Le registre national agricole au menu du prochain Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra, jeudi prochain, sous la présidence du Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch. Le Conseil examinera un projet de loi portant création du registre national agricole...

État social, enseignants, arriérés de TVA… Aziz Akhannouch dit tout 

Le Chef de gouvernement Aziz Akhannouch s’est prêté, lundi 29 novembre, à la séance des questions o...

MEN : suspension de deux circulaires portant sur les contrôles continus

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports a annoncé, ce lundi 29 novembre, la suspension de deux circulaires ministérielles publiées les 15 et 16 septembre, relatives aux con...

Maroc-Israël : coopération sécuritaire historique

C'est le premier accord sécuritaire d’un État arabe avec Israël. Rabat et Tel-Aviv ont conclu le 24 novembre 2021 une avancée historique en matière coopération militaire. Une avancée conclue lors du ...