Aller au contenu principal

La reprise économique se confirme, selon la DEPF

Par Nora Jaafar, Publié le 23/11/2021 à 17:34, mis à jour le 24/11/2021 à 09:12
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Note de conjoncture de la DEPF : le tourisme peine à se relever de la crise

La dernière note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) souligne que «l’activité économique affiche un rétablissement progressif et significatif, à la faveur des avancées enregistrées en matière de vaccination, des mesures de relance engagées et des résultats très positifs de la campagne agricole». L’organisme en question, qui relève du ministère de l’Économie et des Finances, souligne que «des signes de reprise dans plusieurs branches d’activité non agricoles, à forte contribution dans la valeur ajoutée nationale, ont été enregistrés au cours de l’année 2021». Il s’agit notamment des secteurs des industries extractives et manufacturières, de l’énergie électrique, et du BTP.

Le rapport indique que grâce au raffermissement de 5,7% de la production de phosphate de roche lors du troisième trimestre (T3) de 2021, le secteur extractif a retrouvé son dynamisme après un léger recul au deuxième trimestre (T2) 2021, enregistrant une croissance à +3,3% à fin septembre 2021. Le chiffre d’affaires à l’export du groupe OCP a quant à lui augmenté de 85,3% au titre du T3 2021, après une hausse de 89% des exportations des dérivés de phosphate et de 53,7% de celles de phosphate de roche. Sous l’effet de l’appréciation des prix à l’export, la valeur des ventes à l’étranger de phosphates et dérivés a atteint 54,8 milliards de DH (MMDH), en hausse de 44,6%, au terme des neuf premiers mois de 2021.

Pour le secteur du BTP, ce dernier connait également une reprise, les ventes de ciment poursuivant leur amélioration au terme des dix premiers mois de 2021 et affichant une hausse de 16,1%, après un repli de 13,2% un an auparavant. Cette augmentation a concerné l’ensemble des segments, notamment, le béton prêt à l’emploi (+24,6%), la distribution (+14,7%), le béton préfabriqué (+21,2%), le bâtiment (+11,4%) et les infrastructures (+1,6%). Ces ventes se sont accrues de 0,8% par rapport à leur niveau à fin octobre 2019, précise la DEPF.

En outre, le rapport précise que l’activité manufacturière (automobile, textile, etc.) affiche au T3 de 2021 un comportement globalement favorable. Certaines industries ont presque repris leur rythme prépandémique, comme le confirme l’évolution positive du taux d’utilisation des capacités de production (TUC). Ce dernier s’est accru de cinq points au terme du troisième trimestre 2021, pour atteindre 71,7%. Une évolution qui a également été constatée au niveau des exportations, notamment pour l’automobile (+16,4%), pour les industries alimentaires (+12,8%), pour le textile et le cuir (+19,9%), pour les dérivés de phosphates (+49,1%), pour l’électronique (+33,3%) et pour l’aéronautique (+10,4%). Hormis les exportations du secteur de l’aéronautique, les exportations de ces secteurs ont dépassé significativement leur niveau précrise.

Concernant le niveau de production de l’énergie électrique au Maroc, les indicateurs de ce secteur poursuivent leur évolution favorable à fin septembre 2021 avec un accroissement notable par rapport à leur niveau prépandémique. Ainsi, la production de l’énergie électrique s’est renforcée de 6,2%, après une baisse de 4,6% un an auparavant, et a augmenté de 1,3% par rapport à la même période de 2019. La consommation de l’énergie électrique s’est pour sa part accrue de 10,1% à fin septembre 2021, après un recul de 2,8% l’année précédente.

Enfin, le rapport de la DEPF indique que le secteur du tourisme, l’une des principales sources de devises du pays, reste toujours très en deçà de ses niveaux d’avant la crise de la Covid-19, et ce, malgré une légère amélioration enregistrée ces derniers mois. La note précise, dans ce sens, qu’«au titre du troisième trimestre 2021, les recettes touristiques se sont élevées à 15,9 MMDH, en hausse de 202% par rapport à l’année précédente, demeurant toutefois en baisse de 40,2% par rapport à la même période de l’année 2019». Les nuitées et les arrivées touristiques ne sont pas en reste, car elles ont respectivement atteint 2,9 et 1,63 million au titre des mois de juillet et août 2021, après 1,08 et 1,58 million à la même période de 2020. Des chiffres qui sont très bas en comparaison avec ceux des mois de juillet et août de 2019, où les nuitées et les arrivées touristiques avaient respectivement atteint 5,52 et 3,87 millions.

Crédit de TVA : Aziz Akhannouch promet de rembourser 13 MMDH d'arriérés

Pour son premier grand oral lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, chef de gouvernement, a assuré ce lundi 29 novembre qu’il veut me...

Le variant Omicron, nouveau coup de massue pour le tourisme

Lourdement impacté par les répercussions de la pandémie de la Covid-19, le tourisme vient de subir ...

Crédit TVA : la CGEM appelle à l’accélération du remboursement

L'accélération des remboursements des crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les entreprises éligibles, notamment en cette période où la trésorerie des opérateurs économiques est sous ten...

2e édition du symposium Africa Place Marketing

Casablanca Events & Animation a organisé les 24 et 25 novembre la 2e édition du symposium Africa Place Marketing (APM), sous le thème "Tous acteurs d’hospitalité́ et d’attractivité des territoire...

Orange business services : la Covid-19 a accéléré la transformation digitale

Orange business services (OBS), filiale du Groupe Orange, a célébré mardi 23 novembre ses trois années au Maroc dans le cadre d’une conférence de presse sous le thème "La crise liée à la Covid-19, acc...

Le groupe TGCC affiche ses ambitions

Le groupe TGCC, acteur de référence du secteur des BTP et de la construction au Maroc saute le pas ...