Aller au contenu principal

Eau-électricité-assainissement : 30 MMDH investis dans les provinces du Sud

Par Mohamed Amine Hafidi, Publié le 23/11/2021 à 12:16, mis à jour le 23/11/2021 à 12:56
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Laâyoune.

30 milliards de DH. C’est le montant d’investissement global mobilisé pour les secteurs de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement dans les provinces du Sud depuis le retour de ces régions à la mère patrie en 1975, selon le DG de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

«Depuis le retour de nos provinces du Sud à la mère patrie, de grandes réalisations ont été accomplies aux plans de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement pour un investissement global qui avoisine les 30 milliards de DH sur les trois secteurs. En 1975, la puissance installée ne dépassait pas 7 mégawatts (2 mégawatts à Laâyoune et les 5 restants répartis sur les différents sites). Actuellement, grâce à ce qui a été réalisé pour couvrir l'ensemble des provinces du Sud, elle dépasse les 1.700 mégawatts, dont plus de 1.300 mégawatts provenant de l'énergie renouvelable», a déclaré El Hafidi à la MAP, en marge du 1er Forum MD Sahara, organisé les 18 et 19 novembre à Dakhla.

«Les énergies renouvelables dans les provinces du Sud ont un potentiel énorme car constituant des facteurs de charge qui permettent aujourd'hui de positionner le Maroc au niveau international en matière de compétitivité des kilowattheure», a ajouté le DG de l'ONEE. Dans le secteur de l'Eau, a poursuivi El Hafidi, le débit de production avant la récupération des provinces du Sud ne dépassait pas 5.000 mètres cubes par jour, alors qu'aujourd'hui, «nous avons réalisé de grandes capacités : 15 stations en l'occurrence, dont 7 de dessalement et le reste de déminéralisation».

Cela a permis aux provinces du Sud d'avoir, à l'heure qu'il est, une capacité de production qui dépasse 160.000 mètres cubes/jour, a-t-il dit. «Ce sont là des investissements de classe mondiale qui ont permis aux provinces du Sud, notamment les grandes villes, Laâyoune et Dakhla, d'avoir une attractivité remarquable pour les investisseurs nationaux et étrangers», a conclu le DG de l'ONEE.
 

IRES : l’Humain et la Nature au centre de la question du développement

L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a publié en octobre 2021 la neuvième édition du rapport du tableau de bord stratégique du positionnement du Maroc sur le plan international. Ce rapport ...

Nadia Fettah Alaoui : présentation du projet du budget sectoriel 2022

Le projet du budget sectoriel du ministère de l’Économie et des Finances a été présenté, ce mardi, devant la Commission des finances, de la planification et du développement économique de la Chambre d...

Export : une délégation de l’ASMEX rencontre Ryad Mezzour

Une délégation de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), conduite par Hassan Sentissi El Idrissi, président de l'association, a rencontré le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mez...

Le Crédit Agricole du Maroc poursuit son programme d’éducation financière

Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) poursuit son programme d’éducation financière et réalise plusieurs opérations au profit de plus de 1.000 petits producteurs agricoles et ménages ruraux dont des femme...

Marché des voitures d’occasion : pourquoi les prix ont explosé ?

Face à la crise du marché des voitures neuves liée à la pénurie des semi-conducteurs, beaucoup de c...

La CGEM conduira une mission économique en Israël

En marge de l'ouverture de la nouvelle route aérienne reliant Casablanca à Tel-Aviv, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) organise une mission économique à Tel-Aviv, du 12 au 15 d...