Aller au contenu principal

Sahara : les consultations à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU

Par Nora Jaafar, Publié le 14/10/2021 à 11:03, mis à jour le 14/10/2021 à 15:48
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Sahara : les consultations à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU

Ce mercredi à New York, le Conseil de sécurité (CS) des Nations Unies (ONU) a tenu des consultations à huis clos sur la question du Sahara marocain. Cette réunion intervient à la suite du briefing adressé aux membres du CS et réalisé par Alexander Ivanko, représentant spécial du secrétaire général (SG) de l’ONU pour le Sahara, et Martha Pobee, sous-secrétaire générale pour l’Afrique au Département des Affaires politiques du Secrétariat de l’ONU.

Selon la MAP, ces consultations ont été menées en prévision de l’adoption, fin octobre courant, d’une résolution prorogeant le mandat de la Minurso. Une prolongation d’un an qui a été vivement recommandée par Antonio Guterres, SG de l’ONU, dans son dernier rapport sur la situation dans les provinces du Sud. Rappelons que Guterres a nommé l’Italo-suédois Staffan de Mistura son nouvel envoyé personnel pour le Sahara marocain, après que le Maroc et les autres parties du conflit ont soutenu cette nomination. Désormais, suite à l’approbation du CS, le mandat de ce dernier va débuter novembre prochain.

Lire aussi : Sahara : Staffan de Mistura nommé envoyé personnel du SG de l'ONU

Selon le SG de l’ONU, «de Mistura travaillera avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario sur la base de la résolution 2548 du 30 octobre 2021 et d’autres résolutions du Conseil, ainsi qu’en tenant pleinement compte des progrès réalisés à ce jour, afin de parvenir à la solution politique de la question du Sahara marocain». Notons que les résolutions précitées, notamment les 2440, 2468, 2494 et 2548, ont confirmé que le plan d’autonomie proposé par le Royaume reste la seule solution politique, réaliste et pragmatique à la question du Sahara marocain.

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...

Gouvernement Akhannouch : vote de confiance accordé, place au travail !

Après une longue journée passée entre les deux chambres du Parlement, Aziz Akhannouch a pu obtenir ...