Aller au contenu principal

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administration de la troisième dose de rappel du vaccin anti-Covid-19 est prévue à partir de la première semaine d’octobre 2021. Cette opération interviendra au même moment où les élèves retourneront à l’école. La vaccination de ces derniers avance quant à elle à grands pas, puisque, au 22 septembre, 50% d’entre eux ont reçu leur première dose et 50.000 ont été complètement vaccinés. De plus, le Royaume s’apprête à réceptionner de nouveaux lots de vaccins en fin de semaine.

Par Nora Jaafar, Publié le 23/09/2021 à 15:15, mis à jour le 23/09/2021 à 17:42
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Covid-19 : baisse de la courbe des cas positifs au Maroc

L’opération de vaccination contre la Covid-19 va bon train au Maroc. Aujourd’hui, le pays compte 21.580.332 primovaccinés et 17.943.587 personnes complètement vaccinées, contre un total de 923.924 contaminations, dont 890.734 guérisons et 14.040 décès. Vu que l’opération nationale de vaccination a démarré en janvier dernier et que certains variants du virus se sont révélés résistants face aux vaccins, le Comité scientifique et technique de vaccination a décidé au début de ce mois d’autoriser l’administration d’une troisième dose de rappel, et ce, à partir de la première semaine d’octobre. Selon docteur Saïd Afif, membre dudit Comité, «la troisième dose du vaccin anti-Covid-19 est importante en particulier pour le personnel de santé, qui peut être amené à quitter le service en cas de contamination pendant au moins dix jours».

L’injection de cette dose-rappel est principalement recommandée pour les personnes à risque. Dr Afif, qui est également président de la Fédération nationale de la santé, a expliqué que les vaccins contre le nouveau coronavirus sont «interchangeables». Il a souligné dans ce sens qu’il est possible d’utiliser par exemple AstraZeneca pour les deux premières doses, mais un autre vaccin pour la troisième, comme Sinopharm ou Pfizer. L’expert a indiqué aussi que la dose-rappel ne peut être administrée que six mois au minimum après la deuxième. Et d’ajouter : «la majorité des personnes ciblées par cette troisième dose, à savoir les professionnels de la santé, les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques, ont complété le délai des six mois après la seconde injection de la Covid».

Lire aussi : Covid-19 : les indicateurs s’améliorent, les restrictions persistent

 

Plus de 50.000 élèves complètement vaccinés

S’agissant des adolescents âgés de 12 à 17 ans, dont la vaccination a démarré le 31 août dernier en prévision de la rentrée scolaire 2021-22, plus de 50.000 d’entre eux ont été confirmés complètement vaccinés le 22 septembre à 11h. En effet, l’injection de la deuxième dose chez cette catégorie a été lancée ce mardi, avec un intervalle de 21 jours depuis la première, explique le ministère de la Santé.

Selon le Comité de vaccination et les données de la tutelle, au 21 septembre, ils étaient 1.527.503 élèves à avoir reçu leur première dose, soit plus que la moitié de la population cible, qui s’élève à environ trois millions. 55% de ces jeunes ont opté pour Pfizer (838.094 élèves), alors que 45% ont choisi Sinopharm (689.409 élèves). Le Comité précise en plus que désormais la moyenne de vaccination des 12-17 ans dépasse les 100.000 doses par jour, notant qu’il est très probable que plus de deux millions d’élèves soient vaccinés en fin de semaine.

Par ailleurs, à quelques jours du retour des apprenants sur les bancs d’école, le ministère de la Santé affirme que «tous les moyens sont mis en place pour assurer une rentrée scolaire en toute sécurité. Le nombre de stations de vaccination d’enfants est passé de 419 à 700». «On espère que d’ici là, une grande proportion de la population scolaire sera vaccinée, ou aura au moins reçu la première dose», souligne la tutelle.

Lire aussi : Le vaccin Pfizer/BioNTech "sûr" pour les 5-11 ans

 

De nouveaux lots de vaccins attendus cette semaine

Dr Saïd Afif a avancé que le Maroc devra recevoir ce samedi 25 septembre quatre millions de doses du vaccin Sinopharm, et ce, après avoir réceptionné plusieurs lots vaccinaux ces dernières semaines. Il a également rappelé que le Royaume a reçu, le 18 septembre, 682.110 doses du vaccin Pfizer-BioNTech. Tout en se disant satisfait de la progression de la campagne de vaccination du pays, le docteur a insisté sur l’importance de l’immunisation des populations plus jeunes. Selon lui, la vaccination de cette catégorie augmente l’immunité collective, car les déplacements fréquents des jeunes sont souvent à l’origine de la contamination de personnes plus âgées. Il affirme que c’est le moyen le plus efficace d’éviter de nouvelles vagues plus terribles d’infection à la Covid-19.

Enfin, pour Dr Afif, il est temps désormais de prendre exemple sur plusieurs pays étrangers et de mettre en place le pass vaccinal pour donner plus de libertés aux gens et permettre la relance d’activités de certains secteurs comme les salles de sport, les hammams, les théâtres et les salles de cinéma... Notons que le Maroc a réussi à ce jour à vacciner près de 60% des citoyens, c’est-à-dire qu’il s’approche de plus en plus de son objectif d’immunité collective qui est d’immuniser 80% de l’ensemble de la population.

Ecoles fermées à cause de la Covid : vers un retour progressif aux cours en présentiel

Fermé depuis près de deux semaines, l’établissement Al-Jabr Bouskoura secondaire a rouvert ses portes aux élèves ce jeudi 20 janvier. Dans un courriel adressé aux parents et tuteurs des apprenants, la...

Médecins du secteur privé : 80% ont répondu à l’appel de grève (Collège syndical national)

Suite à un appel lancé par le Collège syndical national des médecins spécialistes privés, le Syndicat national de médecine générale du privé, le Syndicat national des médecins du secteur libéral, l’As...

Maroc-France : légère baisse de délivrance des visas en 2021

Le ministère français de l’Intérieur a dévoilé le 20 janvier les premières statistiques sur l’immig...

Jumeaux-jumelles, pourquoi l'idée du double fascine

Les jumeaux sont souvent la cible de fantasmes, de clichés et d'idées préconçues. C'est une relation qui inspire la fascination, le fantasme parfois, l'étonnement toujours. Les jumeaux fascinent, depu...

Service militaire : le formulaire de recensement doit être rempli au plus tard le 10 février

Le ministre de l’Intérieur rappelle les jeunes marocains, invités à remplir le formulaire du recensement relatif au service militaire au titre de l’année en cours et qui ne l’ont pas encore effectué, ...

Qu’est-ce que "l’éco-anxiété" ?

En raison du dérèglement climatique et des prévisions inquiétantes des experts du climat, un nouveau trouble anxieux s’est emparé d’une partie de la population : l’éco-anxiété. Aujourd’hui, un jeune s...