Aller au contenu principal

Élections : les premiers résultats des bureaux des communes et régions

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Parti de l’Istiqlal (PI) ont annoncé une alliance pour les élections des bureaux des communes et des régions. Les trois partis annoncent vouloir “coopérer et œuvrer à la constitution d’une majorité au sein des conseils élus dans lesquels ils sont représentés”. Par ailleurs, les premiers noms des vainqueurs dans les différentes communes et régions du royaume commencent à être dévoilés. Les voici.

Par Mohamed Laabi, Publié le 17/09/2021 à 17:27, mis à jour le 17/09/2021 à 18:01
         Temps de lecture 5 min.
Teaser Media
Le RNI, PAM et Istiqlal ont annoncé leur alliance au niveau des conseils communaux © DR

L’info est tombée ce vendredi matin. Les trois partis arrivés en tête des élections législatives (RNI, PAM, PI) ont décidé de s’allier dans les communes et régions. En effet, les trois partis ont publié un communiqué commun dans lequel ils annoncent vouloir «coopérer et œuvrer à la constitution d’une majorité au sein des conseils communaux dans lesquels ils sont représentés». Dans le communiqué, il est mentionné que l’objectif de cette alliance est «de renforcer les institutions communales, créer l’harmonie et la stabilité en leur sein, éviter les conflits et les luttes, et se consacrer à affronter les enjeux et les défis posés par le citoyen».

Les trois partis qui ont dominé au niveau de Casablanca-Settat ont convenu de confier la présidence du Conseil de la région au PI, la présidence du Conseil de la commune de Casablanca au RNI, et la présidence du Conseil de la préfecture de Casablanca au PAM. Certains experts politiques voient en cette alliance un prélude à l’officialisation de la coalition au niveau de la majorité gouvernementale. Le second round des consultations démarrera la semaine prochaine. 

Par ailleurs, les premiers noms commencent à tomber concernant les personnes désignées à la tête des conseils communaux de leurs villes respectives. Les voici : 

Moulay Hamdi Ould Errachid du Parti de l'Istiqlal (PI) a été réélu à la présidence du Conseil municipal de Laâyoune. Seul candidat à sa propre succession, Ould Errachid a obtenu 28 voix sur les 43 que compte le Conseil municipal de Laâyoune, tandis que 13 membres se sont abstenus.

Abdelouahed Al Massoudi du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été élu, président du Conseil de la commune de Taza. Fatima Zahra Mansouri du PAM a été élue, ce vendredi 17 septembre, présidente du Conseil communal de Marrakech. Un poste qu’elle avait déjà occupé ce poste entre 2009 et 2015. Fatima-Zahra Mansouri a remporté 79 voix.

Karim Achengli du Rassemblement National des Indépendants (RNI) a été élu vendredi, à l’unanimité, président du Conseil de la région Souss-Massa. Achengli a obtenu les 57 voix que compte le Conseil régional.

Lire aussi : Communales et régionales : le RNI confirme sa position de 1re force politique

Abdellah Hinti, du Rassemblement national des Indépendants (RNI), a été élu ce vendredi président du Conseil communal de Ouarzazate. Hinti a obtenu les voix de 19 des 31 membres du Conseil de la commune de Ouarzazate, contre 12 voix pour l’autre candidat, Said Akdad, du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS).

Abderrahmane Ouafa du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été élu, à la majorité, président du Conseil de la Commune urbaine Mechouar- Kasbah. Ouafa a obtenu 09 voix sur 14. 

Moulay Ibrahim Charif du Parti de l’Istiqlal (PI) a été élu vendredi président de la commune d’Es-Semara. Le candidat du PI a été élu à l’unanimité des 31 membres de cette commune.

Ahmed Hilal du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été réélu, vendredi, à la majorité absolue, président du Conseil communal de Chichaoua. M. Hilal a obtenu 27 voix sur un total de 30 sièges que compte le conseil communal de Chichaoua,

Ahmed Badra, du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a été élu président du Conseil de la commune de Béni Mellal. Ahmed Badra a remporté 30 voix sur 39 alors que 5 membres se sont abstenus de voter.

Nourredine Kammouch du Parti de l’Istiqlal (PI) a été élu président du Conseil communal de Safi. Kamouch a obtenu 43 voix sur un total de 51 membres que compte le Conseil communal de Safi. Cette séance a été aussi marquée par l’élection à la majorité des voix, de la liste des 09 vice-présidents, du secrétaire du Conseil ainsi que son adjoint.

Lire aussi : Communales 2021 : les défis du Conseil de la ville de Marrakech

Pour le conseil communal de la ville de Fès, Hamid Chabat a déposé sa candidature pour briguer la présidence. L’élection du nouveau maire de la ville de Fès se déroulera le lundi 20 septembre 2021, à 11 heures.

Mohamed Ibrahimi, du Parti authenticité et modernité (PAM), a été réélu, vendredi, président du Conseil communal de Berkane.

Seul candidat à la présidence, Ibrahimi a obtenu 27 voix sur un total de 35 membres du Conseil communal, alors que deux membres se sont abstenus de voter lors de la session plénière du conseil tenue en présence des représentants des autorités locales. Cette séance a également connu l'élection des sept vice-présidents du conseil communal et du secrétaire du conseil et son adjoint.

Said Karimi, du Parti de l’Istiqlal (PI), a été élu, vendredi, président du Conseil de la commune d’Errachidia. M. Karimi a obtenu les voix de 19 des 31 membres du Conseil de la commune d’Errachidia, alors que 12 autres membres n’ont pas assisté à la session.

Tarik Ottmani a été élu, vendredi, nouveau président du Conseil communal d’Essaouira. Ottmani a remporté 22 sur les 31 voix que compte cette instance élue. 

La présidence des régions

Pour l’heure, trois profils sont dévoilés pour la présidence des régions. Après la réélection de Hamdi Ould Errachid à la présidence de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, El Khattat Yanja du Parti de l'Istiqlal (PI) a été réélu président du Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab. El Khattat Yanja a été réélu à la majorité absolue, en obtenant 29 sur les 33 voix que compte le Conseil régional. Pour sa part, Karim Achengli du RNI a été élu vendredi, à l’unanimité, président du Conseil de la région Souss-Massa. Achengli a obtenu les 57 voix que compte le Conseil régional. Quant à Abdellatif Maâzouz, ancien ministre du Commerce extérieur, il est pressenti pour présider la région Casablanca-Settat.

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...

Gouvernement Akhannouch : vote de confiance accordé, place au travail !

Après une longue journée passée entre les deux chambres du Parlement, Aziz Akhannouch a pu obtenir ...