Aller au contenu principal

Rupture des relations entre Rabat et Alger : réactions internationales

Par Khansaa Bahra, Publié le 25/08/2021 à 17:05, mis à jour le 25/08/2021 à 17:45
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Abdelmadjid Tebboune, président de la République algérienne

Suite à la décision d'Alger de rompre ses relations diplomations avec Rabat, Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, a tweeté ce mardi qu'il regrette profondément cette rupture. Il a également appelé les deux pays à «la maîtrise de soi» et demande d’éviter davantage d’escalade de tensions.

Pour sa part, Paris a appelé, ce mercredi 25 août, l'Algérie et le Maroc à revenir à une logique de «dialogue» dans l'intérêt de la «stabilité» au Maghreb. «La France reste naturellement attachée à l'approfondissement des liens et au dialogue entre les pays de la région, pour en consolider la stabilité et la prospérité», a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

Par ailleurs, selon une source diplomatique israélienne citée l'AFP, les «accusations» algériennes contre Israël dans le cadre de la grave crise diplomatique entre l'Algérie et le Maroc sont «infondées et sans intérêt».

La même source a souligné «Israël et le Maroc sont une partie importante d'un axe pragmatique et positif dans la région face à un axe qui va en sens inverse et qui inclut l'Iran et l'Algérie». «Nous parlons aux Marocains tout le temps. (...) L'Algérie devrait se focaliser sur l'ensemble des problèmes auxquels elle est confrontée, en particulier les problèmes économiques sérieux», a ajouté cette source sous couvert d'anonymat.

Notons que lors de sa récente visite officielle inédite au Maroc, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères, avait exprimé ses «inquiétudes au sujet du rôle joué par l'Algérie dans la région, son rapprochement avec l'Iran et la campagne qu'elle a menée contre l'admission d'Israël en tant que membre observateur de l'Union africaine (UA)».
 

Sahara : l'Algérie ne veut pas prendre part aux tables rondes de l'ONU

L'Algérie a informé ce vendredi le Conseil de sécurité de l'ONU de son opposition au format de table ronde pour les négociations sur le règlement du conflit au Sahara, a annoncé un haut responsable al...

Dépenses électorales : le rappel de la Cour des comptes

La Cour des comptes a rappelé, jeudi 21 octobre, aux mandataires des listes de candidature ou candidats qu’il est de leur devoir de lui soumettre les comptes de leurs campagnes électorales, notamment ...

Rabat et Moscou réaffirment leurs liens "stables et solides"

L’ambassadeur du Maroc à Moscou, Lotfi Bouchaara, s’est entretenu le jeudi 21 octobre avec le représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique et...

ODD : le nouveau rôle de Omar Hilale au sein de l’ONU

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies (ONU), et l’ambassadeur des Philippines sont désormais co-présidents du Groupe des amis des examens nationaux volontaires pour la ...

PLF 2022 : les orientations dévoilées, l'examen au Parlement est imminent

Le projet de loi de Finances 2022 a été examiné, lundi 18 octobre 2022, en Conseil de gouvernement....

Mohammed Benchaâboun, nouvel ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...