Aller au contenu principal

Guantanamo Bay : un Marocain libéré après 19 ans de détention

Par Nora Jaafar, Publié le 20/07/2021 à 11:10, mis à jour le 20/07/2021 à 12:14          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Guantanamo Bay : un Marocain libéré après 19 ans de détention

Abdellatif Nasser, un Marocain qui était détenu à la prison de Guantanamo Bay, a été extradé ce lundi 19 juillet au Maroc. Ces avocats ont assuré que «toutes les assurances de sécurité fournies par les gouvernements américain et marocain sont mises en œuvre et que Nasser ne subisse aucun préjudice à son retour dans son pays d’origine». Selon certaines sources médiatiques, sa famille espère lui trouver un emploi dans l’entreprise de nettoyage de piscines de son frère.

L’homme en question est le premier détenu à quitter ce célèbre centre de détention sous l’ère du président américain Joe Biden. Âgé de 56 ans, ce dernier était incarcéré depuis 2002, sans inculpation, après avoir été surpris en train de fuir les bombes américaines en Afghanistan.

Nasser devait être libéré en 2016, après qu’un rapport du Comité d’examen périodique (PRB) a estimé que sa détention n’était plus nécessaire pour assurer la protection des intérêts de sécurité nationale des États-Unis. Son extradition au Maroc a toutefois été interrompue par l’ex-président Donald Trump, qui a arrêté ce processus en 2016.

Dans un communiqué officiel, le porte-parole du département d’État, Ned Price, a commenté cette libération, saluant la relation de Rabat avec Washington et l’engagement du Royaume dans les opérations de lutte contre le terrorisme. «Nous apprécions les efforts du Maroc en tant que partenaire stable exportateur de sécurité, y compris son leadership continu au Forum mondial de lutte contre le terrorisme et son rôle durable dans la Coalition mondiale pour vaincre l’ISIS (Daech)», précise le communiqué.

De son côté, le gouvernement marocain a annoncé qu’une enquête a déjà été ordonnée par le parquet pour évaluer le niveau d’implication présumée de Abdellatif Nasser dans la perpétration d’actes terroristes, rapporte la MAP. «Les effets juridiques seront déterminés par le parquet à la lumière des résultats de l’enquête en cours menée avec l’intéressé dans le respect total des dispositions prévues par la loi», ajoute le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat dans un communiqué.

Hamid Chabat quitte l'Istiqlal

Le torchon brûle entre Hamid Chabat et la direction du parti de l'Istiqlal. L'ex-secrétaire général du parti de la balance a pris la parole dimanche soir dans un live pour annoncer sa décision de quit...

Maroc-Algérie : analyse du discours du roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a consacré la majorité de son discours de la fête du Trône au conflit entre le M...

Maroc : visite du Chef d’État-Major de l’Armée de Terre US

Nouvelle visite d’un haut responsable militaire américain dans le Royaume. Le général James C. McConville, chef d’État-Major de l’armée de terre des États-Unis d’Amérique, a entamé ce lundi une visite...

La justice espagnole classe la plainte pour génocide visant Brahim Ghali

Dans un communiqué publié jeudi 29 juillet, le haut tribunal de l’Audience nationale en Espagne a annoncé que la plainte pour "génocide" visant Brahim Ghali, chef du Polisario, dans le pays ibérique, ...

Le "chef des renseignements" du Polisario n’est plus

Ce dimanche 1er août, Abdellah Lahbib Belal, le "chef des renseignements" du Polisario, est décédé à l’hôpital Aïn Naaja d’Alger. Il a péri suite à son infection par la Covid-19. Notons que ce soi-...

Discours royal : main tendue et sensibilisation patriotique

Le roi Mohammed VI a adressé samedi dernier un discours à la nation à l'occasion du 22e anniversair...