Aller au contenu principal

Le Maroc, nouveau vice-président de l’Union internationale des Chemins de fer

Par Khansaa Bahra, Publié le 09/07/2021 à 09:58, mis à jour le 09/07/2021 à 17:08
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Photo d'illustration © DR

Ce jeudi 8 juillet, l’Union internationale des Chemins de fer (UIC) a tenu son 98e Assemblée générale (AG). Lors de cette rencontre réunissant plus de 180 hauts responsables de réseaux ferrés à travers le monde, le Maroc a été élu, en la personne de Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des Chemins de fer du Maroc (ONCF), à la vice-présidence de cet organisme ferroviaire mondial pour un mandat allant jusqu’à fin 2023, et ce, en plus de sa présidence de l’UIC – Région Afrique. L’élection à l’unanimité du Royaume constitue une première au niveau arabo-africain. Elle intervient au regard du leadership du Maroc dans ce secteur, matérialisé par son engagement et sa mobilisation permanents et intenses au service de la mobilité durable, et ce, conformément à la vision du roi Mohammed VI.

Composée de plus de 200 membres regroupant l’ensemble des opérateurs et exploitants ferroviaires à travers le monde, l’UIC constitue l’unique organe de production, de standardisation, d’unification des référentiels, de définition des normes techniques et d’exploitation optimale et sécuritaire du système ferroviaire, ainsi que de recherche et développement y afférant.

Notons que ces dernières années, le secteur ferroviaire national a connu un tournant majeur, marquant un réel renouveau grâce aux projets structurants réalisés dans le cadre de la politique des grands chantiers insufflée par le Souverain. Ils se sont notamment traduits par un saut qualitatif remarquable de la mobilité des voyageurs et marchandises, ainsi que par un repositionnement privilégié international et continental en termes de compétitivité et de qualité en tant que réseau viable à l’image d’un pays émergent. Autres facteurs ayant conduit à cette reconnaissance mondiale inédite étant les efforts consentis par le pays, en assurant depuis 2010 la présidence de la région Afrique de cet organisme. Ces facteurs ont conduit à faire fédérer les réseaux africains autour d’un projet commun, soutenu par des actions structurantes et novatrices.

Tasbiq Tasdir : le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc

Le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc (CAM), "Tasbiq Tasdir", est un crédit de trésorerie qui permet de préfinancer la campagne d’exportation en dirhams ou en devises et couvre toutes les opé...

Maroc/Royaume-Uni : le plus long câble électrique sous-marin du monde reliera bientôt les deux pays

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, a révélé qu’elle prévoit de construire entre le Maroc et le Royaume-Uni le plus long câble électrique sous-marin d...

Rand Merchant Bank : l’Égypte et le Maroc sont les pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique

L’Égypte est la destination la plus attrayante pour les investisseurs en Afrique, suivie du Maroc et de l’Afrique du Sud, selon un récent rapport de la Rand Merchant Bank (RMB). L’étude "Où investir e...

Secteur privé marocain, un véritable outil de sortie de crise

Un rapport portant sur le développement du secteur privé au Maroc vient d'être présenter. Il s'agit...

Opportunité méditerranéenne : l’UE et le Maroc appelés à resserrer leurs liens

Business Europe, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et EuroCham Maroc ont adopté un «Pacte de modernisation du commerce et de l’investissement entre l’Union européenne (UE) et l...

Le Maroc élu à la présidence du comité de surveillance du Centre pour l’intégration en Méditerranée

Dans un communiqué conjoint, la Banque mondiale (BM) et le ministère de l’Économie et des Finances ont annoncé que le Maroc a été élu président du comité de surveillance du Centre pour l’intégration e...