Aller au contenu principal

Covid-19 : entre inquiétudes et espoir

Contrairement à ce que l’on vous avait annoncé, le Maroc a reçu vendredi 500.000 doses du vaccin anti-Covid-19 de Sinopharm et non pas 500.000 fioles (1 million de doses). Ceci étant, un nouveau lot de vaccins Sinopharm est attendu ce mardi 6 juillet. Avec ce nouvel arrivage, la campagne de vaccination se poursuit avec l’ouverture des vaccinodromes 7j/7. Parallèlement, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a envoyé une circulaire aux walis des régions et gouverneurs des préfectures et provinces dans laquelle il leur demande de veiller au respect des mesures sanitaires par les citoyens.

Par Mohamed Laabi, Publié le 05/07/2021 à 12:23, mis à jour le 05/07/2021 à 17:32
         Temps de lecture 5 min.
Teaser Media
Le Maroc aurait reçu au moins 500.000 doses du vaccin Sinopharm ce lundi © DR

Le Maroc tient à accélérer sa campagne nationale de vaccination. Après avoir reçu 500.000 doses du vaccin chinois de Sinopharm vendredi dernier, le ministère de la Santé a annoncé l’ouverture 7j/7 des centres de vaccination. En effet, les vaccinodromes sont désormais opérationnels même les dimanches. Le Maroc aspire à atteindre le plus vite possible l’immunité collective et vacciner 80% de la population cible (+ de 18 ans). Un nouvel arrivage Sinopharm est attendu ce mardi 6 juillet 2021. Au dimanche 4 juillet, plus de 10 millions de personnes ont reçu au moins une dose du vaccin anti-Covid-19, alors que 9.162.460 personnes ont reçu les deux doses et sont donc totalement vaccinées.

Par ailleurs, la hausse du nombre de cas de contamination continue d’inquiéter les autorités. Dans une circulaire adressée aux walis des régions et gouverneurs des préfectures et provinces, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à redoubler d’efforts pour assurer le respect des mesures barrières contre la propagation du virus.

Lire aussi : Covid-19 : vers un durcissement des restrictions cet été ?

«Il a été permis de relever, récemment, un début de détérioration inquiétante des indicateurs épidémiologiques relatifs à la maladie Covid-19, conséquence directe de l’introduction au Royaume des nouveaux variants du virus et d’une certaine forme d’insouciance qui commence à s’installer chez la grande majorité des citoyens par rapport aux mesures barrières», souligne Laftit.

Le ministre de l’Intérieur déclare qu’il «n’est pas admis que des comportements irresponsables fassent courir à notre pays le risque d’avènement d’une nouvelle vague de propagation de la pandémie». Et d’ajouter qu’un plan d’action ciblée sera élaboré incluant notamment «le déploiement de campagnes de sensibilisation au niveau des places publiques et quartiers populaires ainsi que la mobilisation des patrouilles pour sanctionner les contrevenants aux mesures de prévention».

 

Trois nouveaux pays dans la liste B 

À partir de ce mercredi 7 juillet 2021, la Tunisie, la Russie et l’Égypte sortent de la liste A pour figurer dans la liste B. En parallèle, aucun pays n’a été ajouté à la liste A. Un changement est à noter également au niveau de la durée de validité des tests PCR. Les ressortissants des pays de la liste A doivent présenter un test PCR d’une validité de 72 heures au lieu de 48 heures (ou bien un certificat de vaccination complète).

Concernant les voyageurs en provenance de la liste B, ceux qui sont vaccinés doivent présenter un certificat attestant avoir reçu un des vaccins autorisés plus un test PCR négatif de moins de 48 heures. De l’autre côté, ceux qui ne sont pas vaccinés doivent être munis d’un test PCR négatif de moins de 48 heures et respecter une période de quarantaine de 10 jours à leur charge dans un des hôtels choisis par les autorités. 

 

La gare de Oulad Ziane opérationnelle dès ce jeudi

Après plus d’une année de fermeture due aux mesures préventives pour faire face à la propagation de la pandémie de la Covid-19, la gare routière de Ouled Ziane rouvre ses portes. Une réouverture qui tombe très mal, vu la récente recrudescence des contaminations dans le pays. Afin de limiter le risque de transmission de ce virus, l’accès à la gare routière ne sera possible qu’aux seuls voyageurs munis de leurs tickets. L’ouverture des portes se fera à 4h30 du matin et la fermeture à 23h00. La prudence est de mise. Un total respect des mesures de distanciation est fortement conseillé d’autant plus que la gare de Ouled Ziane reçoit jusqu’à 20.000 voyageurs et 800 autocars y transitent quotidiennement.

 

Mohamed Lyoubi atteint de la Covid-19

“Monsieur Covid” a été contaminé. En effet, le chef de la direction de l’épidémiologie au ministère de la Santé a été contaminé par la Covid-19, mais se trouve aujourd’hui dans un état stable. Mohamed El Youbi a expliqué, dans une déclaration que le virus s’est infiltré dans son corps à son insu malgré le respect de toutes les mesures préventives nécessaires.

La contamination de Lyoubi, qui a reçu les deux doses contre de vaccin contre la Covid-19, a remis sur le devant de la scène la question de l’efficacité de ce vaccin et de sa capacité à contrer la contamination. La vaccination protège contre les formes de maladies graves et contre la mort, mais ne protège pas contre la contamination en soi-même. D’ailleurs, en Israël, où plus de 60% de la population est vaccinée, les autorités ont réimposé le port du masque de protection.

Ecouter aussi : Covid-19 : faut-il lever les brevets vaccinaux ?

Dans une déclaration à Franceinfo, Hervé Bercovier, professeur de microbiologie à l’Université hébraïque de Jérusalem, a déclaré qu’en vaccinant plus de la moitié de la population, Israël a fait l’erreur de penser qu’il n’y avait plus de Covid-19 et donc on pouvait retourner à une vie complètement normale sans distanciation, sans masques. «Nous revenons en arrière. À partir de dimanche, on remettra les masques dans les endroits fermés, mais aussi je pense que dès qu’il y aura un attroupement, les gens remettront leurs masques», souligne le professeur.

De son côté, Mustapha Ennaji, membre du Comité national, technique et scientifique consultatif de Vaccination, a souligné que chaque personne réagit différemment au vaccin. «Chaque individu a sa propre façon d’acquérir l’immunité et certains ne peuvent l’acquérir qu’au bout de deux à trois mois», précise-t-il. Une autre bonne raison de ne pas se reposer sur ses lauriers et de continuer de respecter les mesures barrières. 

Covid-19 : où et comment peuvent voyager les Marocains ?

Avec l’amélioration de la situation épidémiologique liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs pa...

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisi par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...