Aller au contenu principal

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Par Nora Jaafar, Publié le 17/06/2021 à 17:18, mis à jour le 17/06/2021 à 17:29          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal après être entrée dans la salle de rédaction avec un mandat pour saisir le matériel journalistique, dont les téléphones et les ordinateurs portables de 38 reporters. C’est la première fois que les autorités considèrent que des articles de presse violent la loi sur la sécurité nationale. Ce raid est le dernier coup porté au magnat de la presse Jimmy Lai, propriétaire du Apple Daily et fervent critique de Pékin, dont les avoirs ont été gelés en vertu des dispositions de la loi sur la sécurité nationale.

Le secrétaire à la sécurité de Hong Kong, John Lee, a qualifié la salle de rédaction du média de «scène de crime» et a déclaré que la descente de ce jeudi visait ceux qui utilisent le journalisme pour transgresser les lois du territoire. Il n’a pas donné de détails sur les articles qui ont déclenché cette opération, mais a précisé que les personnes arrêtées ont «utilisé le travail journalistique» pour inciter les forces étrangères à imposer des sanctions à Hong Kong et à la Chine. Et à John Lee d’ajouter : «les journalistes normaux sont différents de ces personnes. Ne soyez pas de connivence avec eux. Faites votre travail journalistique aussi librement que vous le souhaitez, conformément à la loi, à condition de ne pas conspirer ou d’avoir l’intention d’enfreindre... la loi sur la sécurité nationale».

Par ailleurs, la police a également gelé 18 millions de dollars hongkongais (2,32 millions de dollars) d’actifs appartenant à trois sociétés liées à Apple Daily. Dans une lettre adressée à ses lecteurs, la rédaction de ce support de presse a indiqué être victime d’une «attaque ciblée du régime», mais que son personnel «continuera à rester loyalement à son poste et à se battre jusqu’au bout».

C’est la deuxième fois que la police de la sécurité nationale effectue une descente au siège de l’Apple Daily. L’année dernière, 200 agents s’y étaient rendus pour arrêter Lai, soupçonné de collusion avec des forces étrangères. Le magnat de la presse asiatique est en détention depuis décembre dernier. Il s’est vu refuser la libération sous caution et purge plusieurs peines pour avoir participé à certains rassemblements non autorisés, notamment lors des manifestations massives en faveur de la démocratie organisées à Hong Kong en 2019.

Lady Di, portrait d’une rebelle

Surnommée la princesse des cœurs, Diana Spencer n’était pas une Princesse comme les autres. Fille d’Albert Spencer, vicomte d’Althorp et de Frances Burke Roche, elle est la descendante de la duchesse ...

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...