Aller au contenu principal

Groupe Sunergia : bilan de la consommation des réseaux sociaux au Maroc

Par Nora Jaafar, Publié le 12/05/2021 à 17:04, mis à jour le 12/05/2021 à 17:11
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Groupe Sunergia : bilan de la consommation des réseaux sociaux au Maroc

Dans un rapport publié sur son site, Sunergia groupe, spécialiste en études marketing, précise qu’en 2021 50% des Marocains surfent sur le Web et que la majorité de ces derniers se connecte sur Internet au minimum une fois par jour. Les conclusions de ce rapport sont le résultat d’une enquête qui a été réalisée pendant la période du confinement et qui a concerné 13.568 internautes (les moins de 18 ans ont été exclus de cette étude), répartis sur l’ensemble du Royaume.

Selon les données de Sunergia, 84% des Marocains utilisent le système de messagerie WhatsApp, et 79% l’utilisent au quotidien. Dans sa cartographie de la consommation des réseaux sociaux au Maroc en 2021, le groupe souligne que «dans le milieu urbain, ce taux monte même à plus de 90%». Il note aussi que cette messagerie est populaire parmi toutes les couches de la population et dans toutes les régions du Royaume. Elle compte d’ailleurs parmi ses utilisateurs des citoyens de différents niveaux de scolarisation ou même non scolarisés. Sunergia indique que seules les personnes ne disposant pas d’un smartphone, essentiellement âgées de plus de 45 ans et aux revenus très faibles (travaillant dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche), n’utilisent pas WhatsApp.

S’agissant de Facebook, ce dernier affichait au Maroc au début de 2019 un taux d’utilisation de 57%. Aujourd’hui, «près de trois Marocains sur quatre l’utilisent régulièrement et il est également retrouvé dans toutes les couches de la population, mais avec un effet d’âge plus prononcé», précise la même source. Et d’expliquer que seuls 27% des seniors (65 ans et plus) l’utilisent contrairement à WhatsApp qui est utilisé par 58% de cette catégorie. De plus, Facebook reste avant tout un réseau social plus qu’une messagerie.

L’étude estime qu’«à titre comparatif (avec WhatsApp) et même si cela peut sembler contre-intuitif, Facebook ne discrimine pas beaucoup plus que WhatsApp sur les personnes non scolarisées. Parmi ces dernières, 1/4 l’utilise et en majorité tous les jours». Elle ajoute que ledit réseau social, ainsi que son fil d’actualité, reste plus facile à consulter et à utiliser qu’un moteur de recherche comme Google.

En outre, il ressort de l’étude de Sunergia que 42% des Marocains utilisent désormais Instagram. «Avec ses 14 points d’augmentation par rapport à l’an dernier, c’est en réalité une progression de 50% qu’il faut voir ici», indique la même source. En effet, ce réseau social, dédié aux photos et aux visuels, est passé de 10 à 15 millions d’utilisateurs dans le Royaume en une année, dont une large majorité l’utilise tous les jours. Les consommateurs d’Instagram sont généralement âgés de moins de 35 ans, explique Sunergia, et travaillent dans les secteurs de l’art et de la culture, mais aussi dans le commerce et l’industrie.

À l’instar d’Instagram, Snapchat a également connu une augmentation de 50% de sa base d’utilisateurs, avec un taux d’utilisation atteignant les 21% en 2021. Tiktok est pour sa part utilisé par 14% des Marocains, suivi de Linkedin avec un taux d’utilisation de 12%. «De 2% avant le premier confinement, ce ne sont pas moins de 12% des Marocains qui sont aujourd’hui connectés sur le réseau social professionnel, soit six fois plus d’utilisateurs que début 2020», précise le baromètre.

Enfin, contrairement à tous les réseaux sociaux qui ont connu une progression cette année Twitter est resté stable avec ses 5% d’utilisateurs, suivi par Pinterest lequel est considéré comme le réseau le moins utilisé de la cartographie avec un taux d’utilisation ne dépassant pas les 1%.

Ecoles fermées à cause de la Covid : vers un retour progressif aux cours en présentiel

Fermé depuis près de deux semaines, l’établissement Al-Jabr Bouskoura secondaire a rouvert ses portes aux élèves ce jeudi 20 janvier. Dans un courriel adressé aux parents et tuteurs des apprenants, la...

Médecins du secteur privé : 80% ont répondu à l’appel de grève (Collège syndical national)

Suite à un appel lancé par le Collège syndical national des médecins spécialistes privés, le Syndicat national de médecine générale du privé, le Syndicat national des médecins du secteur libéral, l’As...

Maroc-France : légère baisse de délivrance des visas en 2021

Le ministère français de l’Intérieur a dévoilé le 20 janvier les premières statistiques sur l’immig...

Jumeaux-jumelles, pourquoi l'idée du double fascine

Les jumeaux sont souvent la cible de fantasmes, de clichés et d'idées préconçues. C'est une relation qui inspire la fascination, le fantasme parfois, l'étonnement toujours. Les jumeaux fascinent, depu...

Service militaire : le formulaire de recensement doit être rempli au plus tard le 10 février

Le ministre de l’Intérieur rappelle les jeunes marocains, invités à remplir le formulaire du recensement relatif au service militaire au titre de l’année en cours et qui ne l’ont pas encore effectué, ...

Qu’est-ce que "l’éco-anxiété" ?

En raison du dérèglement climatique et des prévisions inquiétantes des experts du climat, un nouveau trouble anxieux s’est emparé d’une partie de la population : l’éco-anxiété. Aujourd’hui, un jeune s...