Aller au contenu principal

Covid-19 : 1,5 million d’arrestations pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Par Nora Jaafar, Publié le 27/04/2021 à 09:59, mis à jour le 27/04/2021 à 13:05
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
1,5 million d’arrestations pour violation de l’état d’urgence

Ce lundi 26 avril, le ministre délégué à l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a souligné lors de son intervention à la Chambre des représentants que les services de sécurité du Royaume ont arrêté plus de 1,53 million de personnes entre juillet 2020 et le 22 avril 2021 pour violation des mesures de l’état d’urgence sanitaire. Le responsable a précisé que la police interpelle plus de 5.700 individus par jour pour transgression des restrictions imposées par le gouvernement. «Bien qu’il semble important, ce chiffre indique l’implication de toutes les autorités chargées de l’application de la loi dans un processus de sensibilisation à long terme pour établir les valeurs nécessaires telles que l’engagement à protéger les autres comme moyen de base pour combattre la pandémie», a-t-il expliqué. Selon lui, environ 280.000 des personnes arrêtées, soit 18% du nombre total des détenus, comparaîtront devant les tribunaux.

De plus, Boutayeb a déclaré que l’état d’urgence que le Maroc a adoptée depuis mars 2020 a remarquablement contribué à contrôler la propagation de la Covid-19. En réponse aux interrogations des députés qui critiquent les mesures de confinement mises en place par l’exécutif, dont le couvre-feu pendant le ramadan, le responsable a soutenu que ces dispositions nécessaires servent à surveiller la situation épidémiologique pour faire face à toute menace sanitaire. Et d’ajouter que le ministère de l’Intérieur a agi dans le cadre de ses «compétences légales» pour prendre «toutes les mesures nécessaires» afin de préserver la santé des citoyens et des résidents du pays.

Par ailleurs, le ministre délégué a soutenu qu’en plus des règles strictes de distanciation sociale, le Maroc a adopté un mécanisme de sensibilisation efficace pour enrayer la pandémie. Cette approche, poursuit-il «comprend l’adoption d’une intervention ferme chaque fois que cela est nécessaire pour imposer le respect des mesures de précaution en vigueur».

Enfin, rappelons que le Royaume a jusqu’à présent confirmé 509.465 cas d’infection à la Covid-19, dont 495.408 guérisons et 8.999 décès. Et depuis le lancement de sa campagne de vaccination le 28 janvier, 4.731.440 personnes ont reçu leur première dose de vaccins, tandis que 4.219.876 autres ont reçu les deux doses.

CESE : les lacunes de la stratégie de mobilité durable du Maroc

Dans une note publiée le 21 septembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a abordé les différents problèmes que connait le Maroc en termes de mobilité durable. En raison d’un manq...

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administrat...

La méritocratie scolaire existe-t-elle dans la société moderne ?

La méritocratie renvoie au principe qu’une société juste est une société qui octroie à chacun la place qu’il mérite. Cette place est octroyée en fonction des efforts et des talents, plutôt qu’une plac...

Affaire Khadija : le verdict est tombé

Plus de trois ans après les faits, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict contre les accusés dans "l’affaire Khadija". La sentence prononcée mardi 21 septembr...

Mort de Abdelouahab Belfqih : une enquête a été ouverte par le tribunal de Guelmim

Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Guelmim a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort d’Abdelouahab Belfqih, ex-membre du Parti authenticité et modernité (PAM). L’homme politique a été r...

Cellule terroriste à Errachidia : quatre nouvelles arrestations

En coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveil...