Aller au contenu principal

Différenciation de la violence entre les sexes et sa perception masculine

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/04/2021 à 10:48, mis à jour le 22/04/2021 à 15:29          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Photo d'illustration © DR

Dans une note récente, le Haut-Commissariat au plan (HCP) met en exergue les principales différences quant aux actes de violences à l'encontre des femmes et des hommes. Citant les résultats de l’enquête nationale de 2019 sur la violence à l'égard des femmes et des hommes, l’organisme indique que près de 50% de la population âgée de 15 à 74 ans a subi au moins un acte de violence au cours des 12 mois précédant l’enquête, 57% des femmes et 42% des hommes. Ainsi, le HCP souligne qu’outre les femmes, les hommes aussi subissent des brutalités dans la société marocaine. Toutefois, les femmes sont plus sinistrées que les hommes, ajoute la note.

Lire aussi : 31% des hommes sont victimes de violence perpétrée par leur partenaire

Dans le détail, le contexte conjugal s’avère l’espace de vie le plus marqué par la violence puisque 53% de l’ensemble des violences subies par les femmes et 39% par les hommes sont perpétrées par le (la) partenaire intime. De même, parmi toutes les formes de violence, celle psychologique reste la forme la plus dominante. La quasi-totalité des violences conjugales subies par les hommes est de forme psychologique (94%).

Concernant les perceptions des hommes vis-à-vis de la violence, elles portent principalement sur la définition de la violence, les catégories les plus vulnérables, les espaces de vie les plus touchés, l’évolution de la violence dans la société marocaine et les rapports sociaux homme-femme, notamment les rapports de genre en lien avec le partage de l’autorité au sein du ménage et l’acceptation de la violence dans le contexte conjugal. Le HCP relève un décalage entre le vécu et le perçu des hommes vis-à-vis du contexte et de la forme de violence. Près de 66% des hommes perçoivent la violence, comme physique. Pour 19%, la violence est psychologique. Par ailleurs, la violence est perçue comme économique pour 8% et sexuelle pour 5% des hommes. Les hommes ayant des niveaux scolaires plus avancés sont plus sensibles à la violence psychologique comparée aux autres, explique la note. S’agissant des perceptions des contextes les plus marqués par la violence, bien qu’en termes de prévalence, le contexte conjugal soit l’espace de vie le plus violent, il n’est cependant perçu comme tel que par 21% des hommes. Ce sont plutôt les lieux publics qui sont perçus comme les espaces de vie les plus à risque de violence (58%).

Par ailleurs, les femmes sont perçues comme étant la catégorie sociale la plus vulnérable à la violence par 42% des hommes alors que la catégorie des hommes n’est considérée comme telle que par 6%. Indépendamment de leurs caractéristiques sociodémographiques, les hommes incriminent la survenue de la violence surtout aux facteurs matériels et socio-économiques (la pauvreté et le chômage des jeunes en l’occurrence) ainsi qu’aux facteurs d’ordre relationnel, dont les problèmes de communication. Concernant la violence conjugale, les conflits d’intérêt matériel sont cités comme principales causes de la violence par 39% des hommes en milieu urbain. En milieu rural, c’est la pauvreté qui est citée en premier lieu par 44% des hommes. Enfin, le HCP note que plus de la moitié des hommes (57%) ne sont pas au courant de l’existence de la loi 103-13 relative à la lutte contre la violence à l’encontre des femmes.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...