Aller au contenu principal

Couvre-feu nocturne : plusieurs villes refusent d’adhérer à cette mesure

Par Nora Jaafar, Publié le 20/04/2021, mis à jour le 20/04/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Couvre-feu : plusieurs villes refusent d’adhérer à cette mesure

Plusieurs manifestations et rassemblements ont été organisés dans plusieurs villes marocaines, et ce, en violation du couvre-feu nocturne imposé par le gouvernement pendant le mois de ramadan pour lutter contre la Covid-19. Les services de sécurité sont ainsi intervenus pour disperser les foules à Tanger, Inezgane, Salé et Sidi Bennour, et ils ont procédé à plusieurs arrestations.

Dans son édition de ce mardi 20 avril, le quotidien Assabah rapporte que ce sont surtout des propriétaires de cafés et des manifestants appelant à la réouverture des mosquées qui ont transgressé les dispositions de l’état d’urgence sanitaire. Parmi les contrevenants, certains ont été arrêtés, d’autres ont été verbalisés et une centaine d’autres ont été déférés devant la justice. Les 38 prévenus interpelés par le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Nador ont été retrouvés dans un café à chicha, dont le propriétaire, le gérant et le serveur ont été mis en garde à vu pour complément d’enquête. À Marrakech, les éléments de sécurité ont mené deux descentes surprises dans deux cafés dans les quartiers El Fadl et Tasseltant. 14 personnes ont ainsi été arrêtées et plus de 30 clients ont été verbalisés.

Par ailleurs, des manifestants ont affronté la police lors de rassemblement illégal visant à dénoncer la fermeture des mosquées dans plusieurs villes. À Inezgane, plusieurs personnes sont ainsi descendues dans les rues de la ville en incitant des mineurs à les suivre et à attaquer les forces de l’ordre à coups de jets de pierres. Après cet incident, durant lequel des biens publics et privés ont été dégradés et vandalisés, la police a fini par interpeller 40 individus parmi les casseurs.

Le journal indique aussi que Tanger a également connu une importante rébellion contre l’état d’urgence sanitaire et le couvre-feu. Deux cafés de la ville ont décidé de faire fi des mesures en vigueur et d’ouvrir leurs portes après 19h. Aussi, une marche de protestation a été organisée à Beni Mekada, contre la fermeture des mosquées. Des violations et des actes de violence ont également eu lieu le dimanche à Sidi Bennour et à Salé. Enfin, à Casablanca, certains citoyens ont organisé pour leur part des matchs de football après la rupture du jeûne.

Arrivée au Caire de l’aide humanitaire d’urgence envoyée par le Maroc aux Palestiniens

Ce mardi matin, deux avions des Forces armées royales (FAR) ont atterri à l’aéroport de la Base aérienne Est du Caire, en Égypte. Ces appareils transportaient 20 tonnes d’aides humanitaires d’urgence ...

De nombreuses attentes autour de l’allégement des restrictions

Après la fin du mois sacré de ramadan et l’amélioration de la situation épidémiologique du Royaume,...

Les médecins annoncent une grève, des boycotts et un sit-in

Las des tergiversations du gouvernement face à leurs revendications, les médecins menacent d'observer une grève. Malgré leurs conditions de travail intenables, «les médecins, les pharmaciens et l...

Sebta : 1.500 migrants renvoyés au Maroc

Ce lundi 17 mai, quelque 6.000 personnes sont entrées à Sebta, un record. Face à cette situation exceptionnelle, l’Espagne a déployé «200 agents (supplémentaires)», dont 150 policiers nationaux et 50 ...

86 migrants ont forcé la barrière de Melilia

Après Sebta, c’est Melilia qui connaît un nouvel afflux massif de migrants. En effet, la préfecture du préside a signalé dans un communiqué, publié ce mardi 18 mai, que plus de 300 personnes orig...

Vaccin chinois : un 2e Dreamliner vient de décoller pour Pékin

Un second Dreamliner de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décollé à 8h45 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca pour Pékin. Le vol AT3886 arrivera en Chine dans environ 12 heures. Il ramè...